Logo
Imprimer cette page

Les fondamentaux

  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police

Tout est lié,  tout se tient,   mais tout ne se vaut pas,  tout n'est pas égal

 

MAGISTRO  - Ses Fondamentaux -  un choix de civilisation !

"Notre civilisation passe par un moment terrible. Nous avons tout perdu. En période de crise, il faut se référer aux valeurs fondamentales qui ne sont pas si nombreuses. Donc, en revenir à l'essentiel, par exemple, au message du Christ qui, mieux et plus profondément que n'importe qui, a rendu à l'homme sa propre transparence. Par exemple, il nous a enseigné que la loi est faite pour l'homme et non l'homme pour la loi. Une découverte révolutionnaire qui n'avait jamais été appliquée : l'homme comme fin et non comme moyen. Si notre civilisation est à l'agonie, c'est parce que nous avons oublié cette vérité toute simple"   (Roberto ROSSELLINI  à propos de son film " Le Messie" (1985)

 

♦   du rejet de l'athéisme et du matérialisme " Pas de dieu si ce n'est Dieu "

       " Ce que nous appelons hasard, c'est peut-être la logique de Dieu "  (Georges BERNANOS - 1888-1948 - Dialogues des carmélites)

♦   de la personne humaine, principe des institutions, libre donc responsable, pleinement reconnue dans ses devoirs et dans ses droits, du respect absolu de sa vie, de sa sécurité, de son intégrité, dans toutes ses composantes (physique, intellectuelle, morale, spirituelle, religieuse)
       " Il n'y a pas de pire injustice que de traiter également des êtres inégaux "  (ARISTOTE - 384-322 av J.C.)
       " Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde "  (Albert CAMUS - 1913-1960)

♦   de la liberté d'entreprendre, des vertus du travail au-delà de sa finalité perçue par le libéralisme et le socialisme (fonction structurante de l'homme) 

♦   de la famille, comprise comme l'union durable d'un homme et d'une femme, centrée sur l'éducation de leur(s) enfant(s)

♦   de la réalité des intérêts nationaux dans le monde (la nation est un fait !) ... structure naturelle dans laquelle s'identifie un peuple caractérisé par son histoire, sa géographie, sa culture, sa volonté de construire en commun son avenir

       " Le fait national est une réalité fondamentale de notre temps " (Pierre CHAUNU - 1923-2009)

♦   de la fonction subsidiaire de l'Etat (re)centré sur sa fonction régalienne, maître de son autorité, impartial, digne d'exemple

       " Mais arrêtez donc d'embêter les Français. Il y a beaucoup trop de lois, trop de règlements dans ce pays " (Georges POMPIDOU - 1011-1974)
       " L'Etat-nation, le moins mauvais couple protecteur de la personne humaine : la Région est trop petite, Bruxelles est trop loin "

♦   d'une vision de l'Europe constituée par son histoire commune, respectueuse de ses origines, à la géographie définie, créatrice d'une culture, consciente de son appartenance

       " Il s'agit d'un ensemble romanisé ayant la conscience d'une société ordonnée autour de la cité, fondée sur la pensée judéo-chrétienne centrant la vie sur le respect des hommes, leur égalité, leur solidarité "  (Jean-Baptiste DUROSELLE - 1917-1994) 

       " Partout où les noms de César, de Caïus, de Trajan, de Platon, d’Euclide, ont une signification et une autorité, là est l’Europe. Toute race et toute terre qui a été successivement romanisée, christianisée, et soumise, quant à l’intelligence, à la discipline des Grecs, est absolument européenne "  (Paul VALĒRY - (1871-1945)

       " Chaque peuple est différent des autres, avec sa personnalité incomparable, inaltérable, irréductible. Si vous voulez que des nations s’unissent, ne cherchez pas à les intégrer comme on intègre des marrons dans une purée de marrons."  (Ch. de GAULLE - 1890-1970)
♦   De l'attestation du VRAI, du BEAU ...

       " Ce que nous cherchons dans l'art comme dans la pensée, c'est la vérité "   (HEGEL - 1770-1831)
        " Seule la vérité peut affronter l'injustice. La vérité ou bien l'amour "   (Albert CAMUS - 1913-1960)
      
" Le beau, c'est la splendeur du vrai" (PLATON - -428-348)

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.