Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Un déficit d'identité

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
Évaluer cet élément
(11 Votes)
La peur de l'islamisation de l'Europe marque un déficit d'identité des chrétiens
 


Vous êtes le premier et le seul évêque français à vous être rendu en Syrie, aux côtés des Chrétiens persécutés. Qu'avez-vous vu là-bas ?
J'ai été accueilli en Syrie par le patriarche grec catholique Grégoire III du 22 au 26 août. Nous avons visité un certain nombre de sites où se trouvent les communautés chrétiennes. L'impression de base que m'a donné ce pays, c'est celle d'un double martyre : martyre de la pierre, martyre de la chair. Martyre de la pierre avec ces quartiers (chrétiens et musulmans) saccagés, ces rues impraticables, ces églises détruites… Martyre de la chair surtout, avec ces milliers de drames humains, de persécutions explicites, d'exodes forcés, de familles ayant vu les leurs massacrés sous leurs yeux.
On a la vision d'un pays en ruines, sans avenir, d'une terre de désolation, qu'il faut fuir. Beaucoup de gens là-bas m'ont dit "aidez-moi à partir", même si les responsables religieux appellent à rester sur place. Parmi les chrétiens, certains, dont le martyre particulier s'ajoute au drame commun, ont décidé de rester, faisant preuve d'une résistance morale et spirituelle exemplaire.
 
S'il y a plus d'un an que l'exode des Syriens a commencé, le choc des photos a mobilisé le monde entier autour d'un enfant mort noyé. Que vous inspirent ces terribles images ? L'émotion est-elle un piège ou au contraire un catalyseur nécessaire à l'action ?
Ces images violentes et crues nous obligent à sortir de notre léthargie. Nous ne pouvons plus rester dans l'inaction, dans une inertie confortable qui nous tient lieu de politique depuis des mois. Notre stratégie ne peut se réduire à mettre en place des barbelés et multiplier les contrôles aux frontières ! L'urgence humanitaire exige de mobiliser notre compassion mais aussi notre détermination dans l'action. Il y a un point d'équilibre à trouver, où le cœur et la raison doivent parler de concert. Le cœur doit nous engager à répondre à l'urgence humanitaire. La raison nous oblige à trouver des solutions de long terme. Notre devoir moral, surtout en tant que chrétiens, est d'accueillir toutes les personnes en souffrance, en particulier nos frères chrétiens, dont certains ont fui la persécution. Le pape François nous y invite avec force.
Les frontières territoriales doivent rester essentielles pour protéger l'identité d'un pays. Les flux doivent être régulés. On ne peut pas accueillir dans n'importe quelles conditions. Nous ne voulons pas d'une globalisation brouillonne qui gommerait les identités. Il faut accompagner les nouveaux venus sur le chemin de l'intégration culturelle et sociale, afin qu'ils puissent intérioriser et enrichir aussi l'identité du pays qui les accueille.
 
Que dites-vous à ceux qui agitent le spectre d'une "invasion" et craignent pour l'identité chrétienne de l'Europe ?
Que nous le voulions ou non, nous sommes dans un monde globalisé et ouvert. Nous ne pourrons pas empêcher l'arrivée de réfugiés et les brassages de population qui relèvent de facteurs économiques, géopolitiques, écologiques et religieux très complexes. Ces mouvements démographiques doivent être encadrés par une vraie politique migratoire. Par ailleurs l'altérité due à l'arrivée de personnes issues d'autres univers culturels interroge notre propre identité, et nous engage à nous réapproprier notre héritage national, marqué en Europe par ses racines judéo-chrétiennes.
Certains s'inquiètent d'une islamisation de la France, qui serait accélérée par la venue de ces nouveaux migrants. Tout en éradiquant les groupes islamistes fondamentalistes et le trafic d'êtres humains, il faut absolument mettre en œuvre une culture du dialogue, qui favorise un modus vivendi avec les communautés d'origine musulmane. Il faut aussi déployer une démarche pastorale, qui conjugue accueil et annonce. Pour sortir ou de la confrontation belliqueuse, ou au contraire, de l'indifférence, nous nous devons comme chrétiens, de construire des liens humains de proximité et de solidarité pour que notre société ne devienne pas une nouvelle tour de Babel individualiste, fracturée entre communautés qui ne communiquent plus entre elles.
Face à cette peur de l'islamisation de l'Europe, je constate souvent un déficit d'identité des chrétiens, ils ne doivent pas craindre d'affirmer avec conviction le témoignage de leur foi en Jésus-Christ, même auprès des musulmans. C'est une leçon que j'ai retenue de mon séjour en Syrie.
 
Une conférence de l'ONU sur les minorités persécutées par l'Etat islamique se tient le 8 septembre à Paris. Qu'attendez-vous de la communauté internationale ?
J'attends beaucoup de cette conférence. La France et les grandes puissances doivent former une coalition internationale pour garantir durablement la paix. Le statu quo en Syrie et en Irak n'est plus tenable. La paix est la seule solution pour maintenir les populations sur place.

Figarovox, 7 septembre 2015
REY Dominique

Né le 21 septembre 1952
 
 
Evêque de Fréjus-Toulon
(nommé par le Pape Jean-Paul II, 16 mai 2000)
 
 
 
Licence en théologie et un diplôme en droit canonique.
Doctorat en économie fiscale
Maîtrise en économie politique à Lyon
Ecole nationale des impôts à Clermont-Ferrand
 
 
Coopérant au Tchad, au ministère des finances comme conseiller fiscal (1975 à 1976)
Enseigne le droit à l’université de N’Djaména.
 
De retour en France,
Au ministère des finances à la direction générale des impôts, et à la direction de la prévision
 
Chez les Dominicains (couvent de l’Annonciation)
     dans le cadre d’une maison de formation de la Communauté de l’Emmanuel.
A l’Institut catholique de Paris
     Licence en théologie et diplôme en droit canonique (1979)
 
 
Ordonné prêtre pour le diocèse de Paris le 23 juin 1984
Membre de la Communauté de l’Emmanuel

Successivement
Aumônier du lycée Stanislas (1984-1985)
Vicaire à la paroisse Sainte-Marie des Batignolles à Paris 17ème (1985-1986),
Supérieur des chapelains à Paray-le-Monial dans le diocèse d’Autun (1986-1988)
     et directeur des pèlerinages de ce sanctuaire (1986-1988)
     création du festival artistique Magnificat qui réunit des centaines d’artistes, chrétiens ou non, et plus de 20 000 personnes,
     Prêtre accompagnateur des séminaristes et des prêtres de l’Emmanuel (1988-1995).
Lance les rencontres sacerdotales "Demain, quel(s) prêtre(s) ?" (1992)
     réunissant chaque année plusieurs centaines de prêtres à Paray-le-Monial.
Curé de la paroisse de la Sainte-Trinité, Paris 9ème nommé par Mgr Lustiger (1995 à 2000)
     Directeur du Centre Trinité (centre de formation à la vie chrétienne : 2 800 auditeurs) et responsable du Bistrot du Curé, à Pigalle.
Nomme évêque de Fréjus-Toulon par le Pape Jean-Paul II (16 mai 2000)
Ordonné évêque par le cardinal Lustiger (17 septembre 2000)
     Le diocèse de Fréjus Toulon coïncide avec le département du Var et l’île de Lérins "St Honorat" -
     compte 1 007 303 habitants (... et près de neuf millions de touristes chaque année),
     plus de 254 prêtres en activité (233 incardinés et 125 de moins de 55 ans), 22 diacres permanents, une vingtaine de laïcs salariés et une soixantaine de séminaristes.
     196 paroisses et plus de 70 réalités différentes de vie consacrée.
 
Publications 
Diffusion de la Lettre Pastorale L’actualité de la Mission  (2001) 
Diffusion de la Lettre Pastorale Servir dans l’Eglise (2002) 
 
Ouvrages
Les Rencontres de Jésus, Emmanuel, Paris, 2006 - Peut-on être chrétien et franc-maçon ?, Salvator, Paris, 2007 - Les Mystères du rosaire, Emmanuel, Paris, 2008 - L’insolence de l’évangile, Onésime, 2008 - Le Prêtre, Tempora, 2009 - Laïcs dans l’Eglise aujourd’hui, Salvator, 2010 - Qui enverrai-je ? Artège, 2010 - Urgence éducative, Salvator, 2010 - L’héritage et la promesse, Editions RCF Méditerranée, 2011 - Peut-on être catho et écolo ? Artège, 2012 - Confidences, Editions Onésime, 2012 - Paroisses, réveillez-vous ! Editions de l’Emmanuel, 2012 - De l’adoration à l’évangélisation, EdB 2013

Plus dans cette catégorie : « Migrants, ... La 72 ème Mostra »

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version