Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Au delà (113)

Du pardon chrétien   Entretien conduit par Alexandre Devecchio Revenant sur les obsèques du père Hamel qui ont pris la forme d'un appel à la paix, le philosophe décrypte les ressorts du pardon chrétien.   FIGAROVOX. - Les obsèques du père Hamel ont pris la forme d'un appel à la paix, au pardon, à la prière pour les assassins. Que cela vous inspire-t-il ? Qu'aurait-on pu faire d'autre ? Appeler à la vengeance ? Montrer la chemise ensanglantée, comme dans Colomba ? Promener le cercueil en hurlant qu'on allait rendre au centuple ? Ce n'est pas vraiment le genre des obsèques chrétiennes. Prier pour les assassins ne veut pas dire qu'on souhaite que d'autres fassent de même, ni qu'on les soustrait à la justice des hommes. Cela veut dire qu'on croit qu'ils ont, ou auraient eu, la possibilité de changer. Il en est ici un peu comme du sacrement de…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Vrais et faux martyrs   Il fut un temps où l'on parlait de martyre que pour les grandes causes claires glorieuses et justes, et cela sous le soleil de Dieu. Aujourd'hui tout le monde parle de martyre même quand la cause est confuse et absente et cela bien facilement sous le regard neutre des hommes.   D'un sacrifice à un autre nous voyons surgir sous nos yeux différents martyrs qui nous sidèrent et nous choquent. Il y a le martyre du soldat en mission. C'est le martyre du devoir car il prête serment pour sacrifier sa vie, pour défendre sa patrie et ses frontières et cela nous est compréhensible et même louable ; cela mérite honneur et louange, les soldats français en Afrique au Liban et dans le monde en sont les dignes témoins. Il y a aussi le martyre des djihadistes. Des soldats au drapeau noir qui se déferlent…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Pourquoi Daech ?   La mutilation de Palmyre a conduit Paul Veyne, historien fin connaisseur de l’antiquité, à écrire et publier dans un délai record un petit livre (1) dont la lecture est du plus grand intérêt à bien des égards. Ce qui suit nous a été inspiré par deux pages de ce livre écrites pour répondre à la question : "Pourquoi, en août 2015, avoir détruit le temple de Baalshâmin ?" Ces deux pages amorcent en effet la réponse à une question beaucoup plus vaste : d’où vient l’islamisme radical, celui qui démolit, massacre, mais aussi restaure ou instaure des mœurs basées sur le machisme et l’intolérance ?   Pour Paul Veyne, c’est le désir d’un retour aux mœurs anciennes qui est le ressort de la violence djihadiste. "Partout dans le monde, les filles font des études, les femmes conduisent", constate-t-il, et pourquoi ? "Car la culture de l’Occident et ses mœurs s’étendent partout". Une…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
"La joie d'aimer" (3). Un ton nouveau   Ce qu’il y a de nouveau dans cette Exhortation La joie de l’amour (notée A.L.), c’est une remarquable nouveauté de ton. C’est le ton du bon pasteur, mais adapté à des temps nouveaux où l’évangélisation des masses va redevenir possible, et le redevenir précisément grâce à ce ton. Voilà pourquoi ce ton n’était pas pensable auparavant.   Premier exemple : "À toute femme enceinte, je voudrais demander affectueusement : protège ta joie, que rien ne t’enlève la joie intérieure de la maternité. Cet enfant mérite ta joie. Ne permets pas que les peurs, les préoccupations, les commentaires d’autrui ou les problèmes éteignent cette joie d’être un instrument de Dieu pour apporter une nouvelle vie au monde. Occupe-toi de ce qu’il y a à faire ou à préparer, mais sans obsession, et loue comme Marie : ‘‘Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit tressaille…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
"La joie de l'amour" (2)   Les catholiques de gauche et Wojtyla ; les catholiques de droite et Bergoglio Voici presque quarante ans, l’élection de Karol Wojtyla fut pour les "catholiques de gauche" un choc déstabilisant. Polonais, Jean-Paul II avait l’expérience du "socialisme réel". Il ne se laissait pas impressionner par le prestige de l’idéologie marxisante alors hyper-dominante à l’Ouest. Et le communisme a disparu. Ce fut l’occasion d’une grande clarification : certains catholiques marxistes ont cessé de se dire catholiques, mais les catholiques sincères de culture marxiste sont restés catholiques, et ce pape les a amenés à approfondir leur foi et leur pensée politique. Un phénomène analogue se produit aujourd’hui, suite à l’élection de Jorge Bergoglio. Argentin, François a l’expérience du "libéralisme réel". Il ne se laisse pas impressionner par le politiquement correct et par l’idéologie à la mode (individualiste, relativiste, libertaire, etc.). Au contraire, car il en voit toutes les…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
La Pâque des Eglises d'Occident, la Pâque des Eglises orthodoxes Nous venons de fêter la Pâque selon la tradition des Eglises d'Occident (catholique et protestantes) : la mort atroce du Fils de Dieu qui s'est offert pour subir à notre place le châtiment mérité par nos péchés afin d'obtenir pour nous le pardon du Père. Nous allons maintenant fêter Pâques selon la tradition des Eglises orthodoxes (1er mai). Ce n'est pas tant sa mort que toute sa vie qui nous sauve. En s'incarnant, le Fils de Dieu s'est inséré dans l'ensemble de l'humanité, des origines à la fin des temps, comme le levain dans la pâte, présent en chaque homme, au-delà du temps et de l'espace, partageant réellement en chacun de nous nos épreuves et surtout nos tentations, communiquant à chacun de nous la force d'amour nous permettant, si nous le voulons bien, d'en triompher, jusqu'à la tentation finale du…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Quelques pensées sur "La joie de l'amour" (1)   Pensées sur le dernier texte du pape François, Laetitia amoris, La joie de l’amour, ou La joie d’aimer.   Prendre de la hauteur et ne pas focaliser trop vite sur tel ou tel problème particulier Ce n’est pas une bonne méthode que de se précipiter d’emblée sur le chapitre huit, le plus controversé, qui a trait aux situations de crise du couple. C’est regarder le paysage par le mauvais bout de la lorgnette.  Comme il est inévitable que ce rétrécissement se produise, et plus d’une fois, le pape réaliste prévoit une réception assez difficile pour son texte. Il ne se braque pas a priori contre ceux qui auraient des difficultés à saisir son intuition et à apprécier la direction de son élan. "Je comprends, écrit-il même, ceux qui préfèrent une pastorale plus rigide qui ne prête à aucune confusion (n°308)." Néanmoins,…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
La miséricorde   Le 8 décembre 2015, le pape François a inauguré une année sainte, placée sous le signe d’un Jubilé extraordinaire de la miséricorde. Dans la bulle d’indiction Misericordiæ vultus (11 avril 2015), le souverain pontife souhaite que cette année jubilaire favorise la rencontre avec les juifs et les musulmans puisque "la miséricorde dépasse les frontières de l’Eglise". "L’islam attribue au Créateur les qualificatifs de Miséricordieux et de Clément. On retrouve souvent ces invocations sur les lèvres des musulmans qui se sentent accompagnés et soutenus par la miséricorde dans leur faiblesse quotidienne".   Lors d’une audience accordée au Vatican à un groupe de Français, l’une des personnes présentes, Karima Berger, de confession musulmane, a remercié le pape pour le choix de ce thème. "Je lui ai dit que ce choix fait du bien au monde musulman, qui traverse aujourd’hui beaucoup d’épreuves douloureuses. La miséricorde parle de façon très intime…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0
Le Coran et Mahomet   Le statut du Coran La référence principale sur laquelle les musulmans s’appuient pour ce qui concerne leurs croyances religieuses, leurs lois et l’élaboration de leur droit (charia et fiqh), l’organisation de leur société et leurs agissements dans le monde, est le Coran.             Qu’est-ce que le Coran ? Pour les musulmans, le Coran ("Récitation") est la Parole de Dieu ("Kalâm Allah") matérialisée en un Livre ("Kitâb Allah") que le Créateur a fait descendre vers les hommes au moyen d’une double médiation, l’ange Gabriel et Mahomet. Ce dernier s’est d’abord fait connaître comme le "Transmetteur" avant d’être proclamé "Sceau des prophètes" (33, 40). Il s’est contenté de réciter à ses compagnons une dictée venue d’en-Haut pendant une période de vingt-deux ans, d’abord à La Mecque (de 610 à 622) puis à Médine (de 622 à 632).   Dans sa forme matérielle, le Coran est la copie conforme d’un…
Publié dans Au delà
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version