Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Avec l'Europe (296)

L'immense enjeu des migrations   La faillite de l'Union européenne à contrôler ses frontières a enclenché une gigantesque pompe aspirante envers les populations africaines.   Les Barbaresques sont de retour en Méditerranée. Leur business model a changé. Il ne s'agit plus de courser les navires européens afin de vendre leurs passagers comme esclaves sur les marchés du Maghreb ou d'extorquer des rançons. Leur trafic est devenu plus étendu, plus lucratif, moins périlleux. Il s'agit de racketter les jeunes Noirs d'Afrique qui veulent rejoindre l' "eldorado" des États providence de l'Europe du Nord, sans passer par le cheminement légal du visa d'entrée et du billet d'avion. Le voyage est éprouvant, dangereux, cher. Éprouvant, car il faut traverser les vastes déserts du Sahel, entassés  à cinquante sur un camion. Comme l'Algérie a fermé ses frontières, la route du trafic passe par le Fezzan, pour aboutir sur les côtes libyennes. Là, les candidats…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
Comment mettre fin à l’immigration transméditerranéenne ?   Dans Le Figaro du 3 juillet 2017, une grande photo maritime illustre un article intitulé : "Migrants : l’Italie menace de fermer ses ports". Elle a pour légende : "Des migrants approchent de la côte italienne après avoir été secourus au large de la Lybie, le 20 juin." Dans le corps de l’article il est précisé que "la majorité des nouveaux arrivants sont recueillis en mer, non loin des côtes libyennes, par des bâtiments militaires et civils de deux opérations de sauvetage de l’UE, ‘Sophia’ et ‘Triton’." Les secouristes civils agissent pour le compte d’ONG. Il est également expliqué que "les Africains débarqués au sud de l’Italie sont avant tout des migrants ‘économiques’. Ils sont voués à l’expulsion à terme, à la différence des bénéficiaires du droit d’asile comme les réfugiés de guerre syriens". Exception faite des perspectives chimériques d’expulsion à terme, ces quelques indications exposent…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
"Ce couple franco-allemand qui fait rire toute l'Europe, et ailleurs…"   Bien qu'auréolé de son élection et de ses premiers pas diplomatiques réussis, Emmanuel Macron n'a rien obtenu de ce qu'il escomptait lors du Conseil européen des 22 et 23 juin.   C'est la nouvelle blague qui fait florès : surnommer "Napoléon Macron" le nouveau président de la République. Ce sarcasme du chanteur Jacques Dutronc, un soir de spectacle, a aussitôt été repris par les médias pour le colporter en guise d'éloge à peine déguisé. Il flotte un air de courtisanerie autour du nouvel hôte de l'Elysée. C'est l'esprit de la Ve République. De l'élection au suffrage universel en substitut de l'ancien sacre royal. On se souvient que Le Canard Enchaîné croquait chaque semaine de Gaulle grimé en Louis XIV, entouré de sa cour, dans un pastiche savoureux des Mémoires du duc de Saint-Simon. Mais, depuis lors, la monarchie gaullienne s'est américanisée. Emmanuel…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
La chance historique de l'Europe continentale   C'est la première fois depuis 1815 que l'Europe continentale a la chance de reprendre son destin en main. Si l'entente Paris-Berlin du 15 mai 2017 se poursuit, un nouveau leadership se créera, qui sera suivi par tous les autres pays de l'Union.   Que peut faire Emmanuel Macron de sa nouvelle victoire électorale et des pleins pouvoirs pour cinq ans que lui confiera très probablement le 18 juin 2017 le peuple français ? Sur le plan intérieur, les Français attendent de lui qu'il remette de la vitalité, de l'ordre et de l'efficacité dans un système politique et social perclus d'archaïsmes, de conservatismes et de corporatismes. Un système dont la dernière réforme en profondeur date du plan Rueff-Armand de 1960, que le président de Gaulle appliqua avec succès. Quelles réformes réaliser en France ? Le président les a certainement identifiées, lui qui fut, tout jeune inspecteur…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
Rupture entre le monde Anglo-Saxon et le monde Européen   Les événements se suivent et semblent tous aller dans la même direction : le monde Anglo-Saxon en général et les Etats-Unis en particulier sont en train de larguer les voiles et de s’éloigner de l’Europe. Le premier signe fût le Brexit, salué comme une libération par celui qui fut ensuite élu à la Présidence des Etats-Unis. Le deuxième signe fût bien sûr l’élection de monsieur Trump à la Présidence des Etats-Unis. Et le troisième signe, nous venons de l’avoir, c’est le voyage de monsieur Trump en Europe, marqué par les habituelles incartades verbales du Président US renforcées par sa décision de sortir du Traité de Paris une fois rentré à la maison. On ne pouvait pas signifier de manière plus nette un divorce. Qu’a donc dit le Président Américain de si peu diplomatique ?   Pour répondre, il me faut traduire…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
La CJUE se moque-t-elle du monde ?   La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) est incorrigible. Elle avait considéré déjà, par deux arrêts en 2011 et 2012, que le séjour irrégulier d'un étranger n'était plus "un délit". Avec superbe et désinvolture elle avait ainsi mis à bas tout le système français "d'éloignement des étrangers" avant que par une loi du mois de décembre 2012, notre pays autorise "la retenue administrative" d'une durée de seize heures maximum. Elle a récidivé avec un arrêt du 21 décembre 2016 dont l'objet "était de restreindre les conditions d'accès aux données conservées par les opérateurs de téléphonie ou les fournisseurs d'accès à Internet. Cette limitation du stockage des données personnelles - sauf en cas de menace grave - aura évidemment pour conséquence, de l'avis unanime de la Justice, de la police et du monde du renseignement, non seulement de ruiner une partie des…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
L'Occident et la guerre au nom d'Allah   Déjà en 1996, Samuel Huntington annonçait le "choc des civilisations", un clash opposant la civilisation arabo-musulmane à la civilisation occidentale   Parce que, chez lui, les guerres de religion se sont arrêtées au XVIIe siècle, c'est-à-dire il y a très longtemps, l'Occident éprouve une grande difficulté à les appréhender. Il y a comme un malaise chez les clercs en Occident à voir, à entendre, à conceptualiser - et donc à bien nommer - ce nouvel ennemi qui vient, de l'intérieur, le frapper mortellement, au cœur de ses capitales. Le phénomène est certes très nouveau dans l'histoire de la polémologie. En 1939 en Grande-Bretagne, l'idéologie fasciste avait beau y compter nombre de sympathisants, jamais aucun nazi anglais n'est allé poignarder des compatriotes en face de Westminster…   Lorsqu'on lisait sur le site de la BBC, dimanche 4 juin 2017, les multiples articles consacrés par ce média de…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
Soros et consorts   Ce qui est le plus insupportable venant des instances européennes, ce sont leurs ingérences dans les choix politiques des pays membres, même quand ceux ci ont reçu l’onction démocratique d’un vote. Elles s’en prennent en particulier aux gouvernements qu’elles qualifient de "populistes"estimant désormais que leurs attaques répétées à l'égard des valeurs de l'Union ont fait du mal à l'image de l'UE. A vrai dire on ne voit pas que les décisions prises par la Hongrie et la Pologne enfreignent l’ "Etat de droit" dont il conviendrait d’ailleurs de définir les contours. Le premier reproche que l’on fait aux deux pays : ils refusent la prise en charge de "réfugiés" arrivés en Grèce et en Italie, de fait ils n’ont pas accepté la moindre "relocalisation" de migrants. On se souvient du hourvari qu’avait suscité la construction d’un barrage le long de la frontière sud de la Hongrie dans le…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0
Trois objectifs à proposer à l’Union européenne   Le nouveau président de la République s’affirme européen convaincu. Or il y a beaucoup de travail à réaliser pour que la construction européenne réponde aux besoins des populations et des entreprises de notre vieille Europe. Voici déjà trois harmonisations nécessaires, dont l’importance est grande pour l’économie et pour les citoyens.   La fiscalité des entreprises L’Union européenne a vocation à mettre en place et à faire fonctionner un marché commun, à l’intérieur duquel les entreprises des pays membres devraient pouvoir se faire concurrence dans des conditions équitables. Il n’est donc pas admissible que des législations ou réglementations, communautaires ou nationales, avantagent nettement les entreprises de certains pays et désavantagent leurs homologues d’autres pays. Les règles de l’impôt sur les sociétés sont un exemple important de ce qui dysfonctionne dans la construction européenne. Le taux de l’impôt sur les sociétés varie de 9…
Publié dans Avec l'Europe
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version