Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

De par le monde (563)

Les révolutions géopolitiques de l’art contemporain   Le XXe siècle a été le siècle de l’instrumentalisation politique du pouvoir des intellectuels et des artistes concepteurs d’utopies.  Certaines de leurs théories fabuleuses y ont connu à la fois leur avènement et leur mort, ainsi celles du communisme soviétique et chinois. Cependant, d’autres utopies exerçant dans un champ plus limité ont perduré au-delà et existent encore, telles que la valeur financière sans rigoureuse contrepartie et l’art unique international.   L’art unique, contemporain, international La première "avant-garde" totale a été conçue et imposée par Staline en 1934. La deuxième voit le jour en 1960, et est en fait une élaboration stratégique des agents d’influence américains, arme symétrique au Réalisme socialiste. L’Amérique, en 1947, comprend qu’elle ne gagnera pas une guerre mondiale encore en cours, si elle ne réplique pas à l’agression ennemie par une guerre impliquant l’art et les idées. Il s’agit de séduire…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Les lois de la géopolitique des populations aident à comprendre le monde de demain   Entretien avec le recteur Gérard-François DUMONT   L'étude des relations entre questions démographiques et géopolitiques est-elleancienne ? On ne dispose que récemmentd'outils statistiques sur les populations... En réalité, la réflexion sur les questions de population est extrêmement ancienne. Effectivement, dans le passé, la plupart des auteurs qui traitent de ces questions ne disposent guère de statistiques, Mais cela ne les empêche pas de discourir ou d'écrire sur ces sujets, comme CONFUCIUS, PLATON, ARISTOTE, … Certes, en Europe, en gros au premier millénaire, cette question est mise un peu de côté. Dans cette période de l'Europe, celle de la chrétienté, le regard porté sur les questions de population se centre sur des questions morales, à l'instar de Saint THOMAS D'AQUIN. Puis les questions politiques de population, dans leurs dimensions peuplement, natalité, mortalité ou migration, réapparaissent à…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Les Turcs sont de retour en Méditerranée   Au début de décembre 2019, la marine de guerre turque a expulsé un navire océanographique israélien des eaux territoriales chypriotes. À bord, il y avait non seulement des chercheurs de l’université Ben Gourion, mais aussi un géologue chypriote. Ils effectuaient des recherches approuvées par le gouvernement de Chypre. Dirigée par le sultan néo-ottoman ERDOGAN depuis 2003, la Turquie ne veut pas seulement garder à jamais le territoire que ses soldats ont envahi au nord de Chypre en 1974 - 38 % de la superficie de l’île, qui ont été transformés en une "République turque du nord de Chypre", reconnue par aucun État du monde. Elle souhaite aussi revenir sur les mers et s’assurer le contrôle de la Méditerranée orientale, afin d’accaparer les gisements d’hydrocarbures offshore de l’île de Chypre, et d’empêcher l’établissement d’un gazoduc qui irait du Levant à la Grèce.  …
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Entretien sur les événements au Chili   Des troubles très graves secouent en ce moment le Chili. Avant-hier, j'ai interrogé sur ce sujet un intellectuel chilien, fondateur, directeur durant 23 ans et actuellement président du Conseil, d’une des plus importante revues sud-américaines, HUMANITAS. Précédemment éditeur des pages Culture du quotidien El Mercurio, de Santiago. Docteur en philosophie, Jaime ANTUNEZ a enseigné à la Pontificia Universidad Católica de Santiago et diverses autres universités. Auteur d’une demie douzaine d’ouvrages, dont Crónica de las Ideas, Ed.Encuentro, Madrid.     Que s’est-il passé au Chili ?  Je résume. Au départ, un fait presque insignifiant : une augmentation de 30 pesos du ticket de métro le mois dernier (le cours du peso était alors à 720 pesos pour 1 US$...). Tout de suite après, jeudi 17 octobre, invasion du métro par une vague estudiantine, et le lendemain, à l’heure de fermeture du métro, des activistes usant de bombes incendiaires sophistiquées brûlent vingt stations de métro, en endommagent gravement 41 autres.…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Ouigours et compagnie   Un consortium de dix-sept média internationaux don Le Monde du 26 novembre viennent d’intervenir pour la défense des Ouïgours contre la répression chinoise. Le Figaro a immédiatement suivi. Cette campagne est beaucoup trop orchestrée pour être spontanée et on peut se demander quel est son but. Que l’on s’en prenne à la Chine pour la révolte de Hongkong, très bien, elle veut soumettre cette région à un régime d’oppression qui est tout sauf démocratique.   La question ouïgoure est très différente : les Ouïgours - ethnie turcophone musulmane sunnite, implantée dans la province autonome du Xinjiang au nord-ouest de la Chine - résistent à l’intégration et surtout ont eu à plusieurs occasions recours au terrorisme : le 28 octobre 2013 des terroristes ouïgours commettent un attentat place Tien An Men qui fait cinq morts et quarante blessés. Le 1er mars 2014 un attentat dans la gare de Kunming…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Le vent de Hongkong restera insulaire   Le résultat des élections municipales est un camouflet pour le parti unique chinois, qui croyait que la majorité des Chinois de Hongkong partageaient sa vision.   Tenues le dimanche 24 novembre 2019, les élections municipales à Hongkong ont représenté un succès spectaculaire pour les tenants de la démocratie opposés aux partisans de la ligne du Parti communiste chinois. La participation (de quelque trois millions d’électeurs) a été multipliée par deux par rapport au dernier scrutin ; les candidats pro-démocratie ont raflé 390 sièges de conseillers municipaux sur 452. Pékin a donné son feu vert à la tenue de ce scrutin, espérant que s’y dégagerait en sa faveur quelque majorité silencieuse, ulcérée par les violences ayant accompagné à la marge le vaste mouvement de manifestations pro-démocratie déclenché le 15 mars 2019. Ce pari a échoué au-delà de toutes les prévisions. Les conseillers municipaux des…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Les conséquences prévisibles du déshonneur   En septembre 1938, au Lendemain des accords de Munich, par lesquels la Grande-Bretagne et la France abandonnèrent la Tchécoslovaquie à la botte hitlérienne, Winston Churchill – alors chef de l’Opposition – prononça à l’adresse du Premier ministre Neville Chamberlain une phrase restée célèbre : "Vous aviez le choix entre la guerre et le déshonneur. Vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre." Les faits donnèrent raison à l’homme qui, ensuite, eut à mener le combat dans des conditions encore plus difficiles.   Ce qui vient de se passer à propos de la zone nord de la Syrie tenue en grande partie grâce aux Kurdes fait songer à ce douloureux épisode de notre histoire. Depuis des années, les Occidentaux comptent sur la Turquie pour retenir sur son territoire quelque 3 millions de réfugiés, principalement syriens et irakiens, qui se dirigeraient volontiers vers l’Europe pour y…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
La Syrie Les contours de la Syrie et de la région confrontées à un réaménagement brutal par les puissances actives alors que certaines quittent la zone, d’autres observent avec intérêt ou inquiétude et enfin l’Europe qui fait montre d’une impuissance coupable et dangereuse sur le moyen terme   L’intervention récente, "source de paix", de la Turquie d’Erdogan dans le nord de la Syrie fait suite aux interventions militaires précédentes du 24 Août 2016 et du 20 janvier 2017. La plus récente s’inscrit cependant dans un contexte différent des précédentes car si les américains ont commis une erreur stratégique discutable en se retirant de la "partie" (et ce nonobstant le beau baroud d'honneur des forces spéciales US qui ont éliminé el baghdadi avec l'appui précieux de ceux qu'ils ont trahi, les Kurdes), le régime du président syrien Bachar al Assad a saisi l’occasion pour monter vers le nord avec le soutien…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
De défaite en défaite, l’islamisme progresse   CHRONIQUE - À s’en tenir aux grands-messes médiatiques orchestrées par l’exécutif américain, on a l’impression que les islamistes courent de défaite en défaite.   Pour donner un visage simple à des mouvances hostiles complexes, travaillées par une vision radicale de l’islam, les Américains ont eu besoin, au cours des trente dernières années, de se fabriquer des ennemis publics numéro un. Ils ont médiatiquement construit des petits Hitler - qui n’en avaient évidemment pas la puissance. Il y a d’abord eu Mohamed Farah Aïdid en Somalie, puis Oussama Ben Laden en Afghanistan, et enfin Abou Bakr al-Baghdadi en Mésopotamie. Ces trois musulmans sunnites avaient incontestablement du sang américain sur les mains. Ils sont aujourd’hui morts. Pour les deux derniers, la vengeance armée des États-Unis a donné lieu à tout un théâtre médiatique à la Maison-Blanche. La mise en scène de Trump du 27 octobre…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version