Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

De par le monde (446)

................ le plus vaste du monde et de ressources considérables, la Russie voudrait bien voir utiliser à son propos le terme de "grand" dont bénéficiait feu l'URSS.  Mais sa population diminue fortement et son poids démographique relatif dans le monde baisse encore plus. La Russie a atteint un maximum de population en 1992 avec 148,3 millions d'habitants. Depuis, chaque année enregistre une population moindre par rapport à l'année précédente et la dernière évaluation (2006) donne moins de 143 millions d'habitants, soit une perte de plus de 5 millions en quatorze ans. Quelles sont les causes d'un tel dépeuplement ? Elles ne tiennent pas à une hémorragie migratoire puisque le solde migratoire de la Russie est positif depuis 1974. Notons néanmoins que cet apport migratoire est limité, 107 432 en 2005 et 128 316 en 2006 , ce qui signifie un taux d'accroissement migratoire beaucoup plus faible que celui de l'Union…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
................... n'a rien d'étonnant. On semble avoir oublié dans quelles conditions est né cet État, en 1947, il y a tout juste 60 ans. À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, les Britanniques ont compris que l'Inde voulait son indépendance. Mais dans quelles conditions ? Malgré toutes les difficultés que pouvait représenter la cohabitation dans l'Empire des Indes de 1857 (fin de la Guerre des Cipayes) à 1945, entre musulmans et hindouistes, la paix avait quasiment régné. Nombre de régions étaient toujours gérées par les souverains ancestraux et le vice-roi représentant la Couronne n'avait qu'un pouvoir limité. Il pouvait s'appuyer sur une administration remarquable, l'Indian Civil Service, dominé par les Britanniques mais ouvert aux Indiens, hindous et musulmans. Peu à peu se constitue une intelligentsia indienne formée au Royaume-Uni. C'est dans cette intelligentsia que va naître et se développer l'idée d'une autonomie puis de l'indépendance. Favorisés par les autorités…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Il me semble que l'on ne peut comprendre les problèmes libanais sans les situer dans leur contexte historique. La première ébauche du Liban est née au XVI° siècle de notre ère par l'union des chrétiens et des druzes sous l'égide de l'émir Fahreddîn : les chrétiens comme les druzes n'ont pas toujours été fidèles à cette conception, gage de leur première autonomie ou indépendance. Sous l'empire ottoman, la province de Syrie comportait la Syrie actuelle, le Liban, la Palestine et la Jordanie. Dès 1920, les Syriens ont réclamé la reconstitution de la Syrie ottomane. Le clan alaouite, avec Hafez el Assad et son fils Bachar, est au pouvoir à Damas depuis 1974 : cette longévité politique est sans exemple à Damas depuis un millénaire. Les Alaouites sont un groupe issu du chiisme, sont aussi éloignés de l'orthodoxie sunnite que les Mormons du catholicisme. Pour se maintenir au pouvoir, dans un pays où…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
Benoît XVI a parlé à plusieurs reprises en septembre d'écologie, sujet qui n'a pas bonne presse dans les milieux conservateurs, qu'ils soient politiques ou religieux. On l'assimile un peu vite au parti politique des Verts qui ne fait que ressasser la bonne vieille vulgate marxiste revisitée à la mode écologique. Mais au prétexte que les partis écologistes sont aujourd'hui de gauche ou d'extrême gauche, que l'idéologie qui sous-tend une grande partie de leur discours est marxisante, mondialiste et anti-nationale, faut-il en conclure que les problèmes qu'ils soulèvent ne sont que des manipulations ou des fantasmes ? Ou le fait que les Verts apportent de mauvaises solutions (pas toujours) supprime-t-il la réalité des dangers qu'ils dénoncent ? Derrière ce débat se pose la question de la responsabilité de l'homme dans la détérioration de son environnement : pollution, pénurie de certaines ressources énergétiques, agriculture hyperintensive (les OGM, par ex.), destruction des milieux…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0
La nation, l'identité et le droit à l'indifférence ... il porte en lui une part d'agressivité susceptible d'être exercée contre les autres humains. Lorsqu'elle prend des formes violentes dans un champ géographique proche, cette agressivité est destructrice de lien social. Dans un espace débordant les frontières des Etats, elle est destructrice de l'unité de l'humanité. Provoquant l'insécurité, l'esprit totalitaire, l'agressivité violente nuit inévitablement à tout véritable développement, qu'il soit culturel, économique ou social. Elle ne procure jamais aucun progrès humain, même si elle est propice à la sophistication des techniques d'autodéfense, d'armement, aux méthodes de la police ou des armées. La double fonction de toute société La fonction première de toute société consiste à contenir ce travers inextinguible de la nature humaine afin de remplir deux missions : empêcher sa destruction par elle-même, et empêcher sa destruction par d'autres, c'est-à-dire assumer la cohésion à l'intérieur et la sécurité extérieure, la concorde…
Publié dans De par le monde
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version