Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Devant l'histoire (119)

À la source d'Ingmar Bergman   Le cinéma et le théâtre rendent hommage au génie suédois à l'occasion du centenaire de sa naissance.   Il y a cent ans, le 14 juillet 1918, naissait Ingmar Bergman. Onze ans après sa disparition, en 2007, son ombre s'étend toujours sur le septième art comme celle d'un arbre puissant aux racines ténébreuses, aux branches tourmentées. Le cinéma et le théâtre rendent hommage au grand metteur en scène suédois en ce début de saison. Outre une rétrospective de ses œuvres, deux documentaires, À la recherche d'Ingmar Bergman, de Margarethe von Trotta, et Bergman, une année dans une vie, de Jane Magnusson (sortie le 26 septembre), se font écho pour explorer la personnalité et l'influence du cinéaste : comment est-il devenu cette figure immense ?   En 1953, son film Monika va faire le tour du monde. Deux adolescents amoureux, un été sur une île de rêve,…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Vichy : une triste parenthèse, non "la France" !   Dernier ouvrage de François Broche publié : Vél’d’Hiv’, 16 juillet 42, où était la France ? (Pierre-Guillaume de Roux, décembre 2017) Craignant sans doute que le discours du Premier ministre, prononcé au Vél’d’Hiv’ le 22 juillet, ne bénéficie pas de l’audience souhaitée, les Fils et Filles des Déportés juifs de France ont acheté deux pleines pages du Figaro le 26 juillet afin de le publier intégralement. C’est un très long discours, plein de bonnes intentions – notamment dans la dénonciation de l’antisémitisme, qui a survécu à l’effondrement du nazisme, même si Edouard Philippe s’abstient de préciser que la haine des Juifs est aujourd’hui principalement le fait de musulmans plus ou moins extrémistes – mais aussi d’approximations et d’erreurs, dans la continuité des consternants discours de Jacques Chirac, François Hollande et Emmanuel Macron.   Ainsi, après avoir rappelé que les principaux coupables de la rafle…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Souvenons-nous des admirables batailles de 1918   Quels que soient les remous de l’actualité, il est fort regrettable que personne n’ait pensé à célébrer comme il le convenait le centenaire des batailles de l’été 1918 qui virent l’armée française prendre définitivement le dessus sur l’armée allemande en Picardie et en Champagne. Pendant tout le printemps, le commandant en chef allemand, le général Ludendorff, tente de manière forcenée de percer le front français après avoir reçu le renfort des soldats du front de l’Est libérés par la défection russe (traité de Brest-Litovsk le 3 mars 1918) et avant l’entrée en guerre des Américains, sans y parvenir :  couronnée de succès au début en Picardie (mars), sur l’Aisne (mai) et en Champagne (juillet) l’offensive se heurta à la solidité de l’armée française. Paris vit s’approcher l’ennemi à 70 km et fut sous le feu de la grosse Bertha à partir de du 23 mars. Devant cette…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Lecture : l’Etrange défaite, Marc Bloch, Gallimard 1990   Voici un grand classique que tout Français devrait avoir lu. Si j’en parle aujourd’hui, c’est parce que je viens juste de combler, la nuit dernière, une grave lacune à ma culture générale… Marc Bloch est né en 1886, dans une famille de confession juive. Ancien élève de l’école normale supérieure, il est agrégé d’histoire, fondateur, avec Lucien Febvre, des Annales d’histoire économique et sociale. Ancien combattant de 1914-1918, mobilisé volontaire en 1940, bien que père de six enfants, il a été le témoin direct de la débâcle. Grand résistant, il a été arrêté par la Gestapo et fusillé le 16 juin 1944. Son manuscrit a été sauvé de justesse par des proches à qui il l’avait confié. Marc Bloch pointe la responsabilité directe des généraux dans l’étrange défaite : "Quoi que l’on pense des causes profondes du désastre, la cause directe fut l’incapacité du…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Humanae vitae : un Magistère à défendre   Nous célébrerons en juillet prochain le cinquantenaire de l’un des documents pontificaux les plus mal compris : Humanae vitae (HV). Ce texte, qui prenait courageusement à contre-pied l’idéologie dominante, était en fait une initiative prophétique de Paul VI, tant la contraception allait avoir de répercussions fondamentales sur la sexualité et la famille, ce que personne, excepté le pape et quelques visionnaires comme Karol Wojtyla, n’avait entrevu. En effet, la contraception a opéré un bouleversement sans précédent des comportements qui a radicalement changé l’approche de la sexualité : en déconnectant totalement cette dernière de la procréation, on a déconnecté du même coup sexualité et amour véritable – au sens de don de soi, d’engagement et de fidélité dans la durée (à vie) en vue de fonder une famille. La sexualité n’est plus alors la conséquence de l’amour (sa dimension unitive), elle répond désormais à…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Etats-Unis : le mythe de l’isolationnisme bienveillant   Il existe de nombreux mythes à l’égard des Etats-Unis. Dans la situation actuelle du monde, deux méritent que l’on s’y attarde. Ils seraient isolationnistes et bienveillants. Le premier remonte aux origines de la jeune république et à leur intervention tardive dans la Première Guerre mondial, le second au débarquement de juin 44, aux GIs et au chocolat qu’ils distribuaient aux enfants. C’est la vision qu’en ont les Européens. Les pays d’Amérique du sud qui vivent peu ou prou sous leur joug depuis deux cents ans, en ont une autre. La réalité diffère de cette image d’Épinal.    Dès l’origine, l’élite américaine s’est considérée comme dotée d’une mission envers le monde. Cette vision sous-tend encore aujourd’hui la politique extérieure des États-Unis. Elle est présente dans de nombreux documents dont deux publiés récemment : le National Security Strategy et le National Defense Strategy. L’un et…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Le Rwanda vu par Guillaume Ancel, ou l'histoire révisée de l'opération Turquoise Les 15, 16 et 17 mars dernier, à l’approche du 24ème anniversaire du génocide rwandais (déclenché le 7 avril 1994 au lendemain de l’assassinat du président rwandais Juvénal Habyarimana et de son homologue burundais), le journal vespéral Le Monde a publié pas moins de six articles sur le sujet sous la plume d’un journaliste, David Servenay, connu depuis des années pour son parti pris en faveur de la thèse d’une culpabilité de la France dans le génocide rwandais. Cette année, l'habituelle campagne de presse avait un objectif particulier ; celui d’accompagner le lancement d’un livre, plus exactement d’une réédition, sous un nouveau titre, du récit romancé d’un ancien officier de l’opération Turquoise. Après avoir en effet connu un échec lors du lancement de "Vents sombres sur le lac Kivu" en 2014, pour le 20ème anniversaire du génocide, Guillaume…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Centenaire de la mort de Claude Debussy (25 mars 1918)   L’événement passerait presque inaperçu tant sa commémoration est discrète, aussi bien de la part des pouvoirs publics que des entreprises de spectacle, pour ne rien dire des médias (à l’exception d’antennes spécialisées comme France Musique ou Radio Classique, c’est la moindre des choses). Le ministère de la Culture nous offre à peine le minimum syndical avec un site consacré à ce centenaire (centenairedebussy.culture.gouv.fr). C’est terriblement décevant. La ville de Tourcoing relève le gant avec la reprise d’une belle production de Pelléas et Mélisande, mais Paris semble avoir oublié le génie incomparable qui vécut en ses murs, square du Bois de Boulogne.   D’où vient cette propension suicidaire à négliger, pour ne pas dire pire, les plus beaux fleurons de notre culture. Quelle autre nation mépriserait à ce point l’un des sommets de son patrimoine musical ? On se perd en…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Bonjour Magistro a été accidenté... Désolé !
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version