Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Devant l'histoire (135)

Gloire à l'Armée d'Afrique   Chaque année le débarquement des troupes alliées, le 15 août 1944 en Provence, est célébré avec dignité, mais pas toujours avec un juste reflet de l’Histoire. Insensiblement, mais inexorablement, si nous n’y prenons garde, l’Armée d’Afrique est poussée dans le camp des oubliés de l’histoire par ceux qui la réécrivent en fonction de leur humeur, pour ne pas en dire davantage. Dans le même ordre d’idées, il ne faut pas oublier que, dès le début du 2ème conflit mondial, le Sultan Mohammed dans une lettre du 3 septembre 1939 lue dans toutes les mosquées du Maroc, avait annoncé au peuple marocain, l’entrée en guerre de son pays aux côtés de la France. "C'est aujourd'hui, que la France prend les armes pour défendre son sol, son honneur ; sa dignité, son avenir et le nôtre, que nous devons être, nous-mêmes, fidèles aux principes de l'honneur de…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Quelques mots atroces Les florilèges de mots drôles ne manquent pas. Je ne sais s’il existe des florilèges de mots atroces. Certains d’entre eux sont célèbres, d’autres moins ; il en est de tout récents qui valent leur pesant d’ordure. Politique Célèbre, le mot du général Sébastiani, le 29 novembre 1830 : "l’ordre règne à Varsovie", s’écrie-t-il, alors que les troupes du tsar massacrent les Polonais. L’Etude op. 10 numéro 12 de Chopin, dite "révolutionnaire", est la sublime dégelée musicale infligée à ce larbin de la monarchie de juillet. Déjà célèbre, quoique encore tout chaud, le mot de Laurent Fabius, dont la teneur est en vain contestée par ses peu fiables affidés, sur "le bon boulot" fait par les islamistes d’Al Nosra. Leurs crimes de guerre ont été dénoncés par Amnesty International. Religion Le 8 novembre 1906 René Viviani, ministre du travail dans le cabinet Clémenceau, profère sur un ton…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Réforme de l’islam : les occasions manquées   "Il me semble que l’abandon de la dynamique de l’interprétation (l’ijtihad) et celui de la philosophie par l’islam sunnite à partir du XIIIème siècle ont eu des conséquences terrifiantes que nous continuons de payer. L’islam sunnite s’est installé depuis dans une sorte de répétition permanente, dans un juridisme paralysant pour les sociétés et les individus, et dans un refus de la réflexion sur soi-même" (Rachid Benzine, L’Islam en débat, éd. Courrier international, 2017, p. 150). L’auteur de ce constat, Français musulman connu pour son livre Les nouveaux penseurs de l’islam (Albin Michel, 2004), se réfère à la stagnation intellectuelle produite par la fixation officielle du dogme du Coran comme livre " incréé"», suivie de la "fermeture de la porte de l’ijtihad ("effort de réflexion"), décisions prises par les califes El Moutawakkil et El Qader entre le IXème et le XIème siècles. Pourtant, au…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Ce que nous devons à nos aïeux héroïques   Ce jeudi 6 juin, à 18 heures, une cérémonie internationale célèbre le 75e anniversaire du débarquement en Normandie, à Courseulles-sur-Mer (Calvados). Le président Macron, certes présent aux célébrations de la veille et du lendemain, ne sera pas à Courseulles-sur-Mer, provoquant des réactions indignées d’anciens soldats et d’élus, comme en novembre dernier à propos du défilé militaire supprimé… Quand, avec le temps qui passe, des événements décisifs s’écartent de plus en plus de notre présent, forcément leur importance décroît face aux préoccupations du jour. Les enfants étudient dans leurs livres d’histoire des événements que leurs parents ou grands-parents ont vécus dans leur chair. L’indifférence s’installe, et souvent l’oubli.   L’Occident d’aujourd’hui entretient une relation particulière avec les commémorations de victoires militaires. Il y a, déjà, toutes les victoires militaires qui sont de telles défaites morales qu’on préfère ne plus en parler. Mais, surtout, l’idée…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Le PCF a t-il collaboré en 1940 ?   Une récente altercation a opposé un éditorialiste de RMC nommé Daniel Riolo à la tête de liste du parti communiste aux élections européennes, Ian Brossat. Il était question du rôle du PCF entre 1940 et 1945. Face à l’accusation de collaboration formulée par le journaliste, l’argumentaire du candidat marxiste-léniniste s’est avéré aussi hallucinant que le traitement médiatique qui a suivi la querelle. En un mot, Daniel Riolo a affirmé que le PCF avait collaboré avec l’occupant en 1940. Ian Brossat, indigné, a repris alors la rengaine d’une propagande éculée qui faisait du PCF le parangon des vertus résistancialistes au nom de ses soi-disant 75 000 fusillés. Les recherches les plus abouties chiffrent aujourd’hui entre 20 000 et 30 000 le nombre total des Français fusillés pendant la guerre, et tous ces fusillés n’étaient pas communistes, loin de là... mais peu importe le réel, il faut…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
L’âge d’or de l’islam : mythe ou réalité ?   Le Père Henri Boulad, jésuite égyptien résidant au Caire, est persuadé que la crispation actuelle du monde musulman sur ses certitudes et son acharnement à vouloir islamiser l’humanité entière, plutôt que d’être les signes d’une vitalité réelle, reflètent en réalité le malaise profond qui atteint ces sociétés face au spectacle de la supériorité écrasante de l’Occident et du décollage foudroyant des nations qui lui ont emboîté le pas, notamment les nouveaux géants de l’Asie. Il a exprimé cette conviction dans son analyse des révoltes arabes. "Les musulmans les plus lucides semblent vivre aujourd’hui une interrogation en profondeur sur leur religion : d’où vient notre retard à tous les niveaux ? Ne tiendrait-il pas à la nature même de notre religion et à ses textes fondateurs qui bloquent toute évolution, toute critique, toute remise en cause du système ? Ce doute est en train…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Qu’allions nous faire dans cette galère ? (Rwanda)   Loin de moi l’idée de reprocher quoi que ce soit aux armées françaises pour leur action en 1994 au cours des massacres ethniques au Rwanda mais il faut bien dire que l’engagement français a été un échec total. Ça a commencé en 1990 quand l’ethnie tutsie réfugiée en Ouganda a cherché à reprendre le pouvoir. Les Hutus gouvernaient depuis une vingtaine d’année en vertu d’une logique démographique qui ne signifie rien en Afrique. Les Tutsis, ethnie dominante avaient toujours été au pouvoir quoique minoritaire, de l’ordre de 16 %, c’était dans la nature des choses.   L’amiral Lanxade raconte, autant que je me souvienne, que Mitterrand était alors embarqué sur un bateau de la Marine quelque part dans l’océan Indien et qu’il prit la décision d’intervenir sur un coin de table du carré, ce fut l’opération Noroit qui repoussa l’échéance de quatre…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
De Gaulle 1969, l’autre révolution   De Gaulle 1969, l’autre révolution, par Arnaud Teyssier, Perrin 2019 Le 27 avril 2019 marquera le cinquantenaire de la démission du général de Gaulle de la présidence de la République, après son référendum perdu sur la régionalisation et la réforme du Sénat. Ce magnifique ouvrage de M. Arnaud Teyssier revient longuement sur la décadence de la Ve République. Il montre, à travers de multiples exemples, que le régime actuel n’a plus guère de rapport avec celui que le général de Gaulle avait donné à la France en 1958. "Ce dernier point est essentiel : de Gaulle n’est pas présidentialiste avant la lettre, comme le seront la plupart de ses successeurs. Debré, Pompidou, Couve : à chaque période correspond un Premier ministre en fonction des nécessités et seulement en fonction des nécessités."   Ainsi, pour l’historien, le Général n’a jamais voulu instaurer un système politique concentrant…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0
Ngo Dinh Diem de Paul Rignac éditions Atelier Fol’fer   Je souhaite attirer l’attention de ceux qui, comme je le suis, ont été passionné par l’histoire de l’Indochine puis du Vietnam. J’ai lu un livre rare en raison de l’impressionnante documentation sur l’émergence de la nouvelle république sud vietnamienne. En effet, même si l’homme est connu, peu de spécialistes ont fait un véritable inventaire de sa vision politique. Paul Rignac le fait avec une rare et très fine observation, remettant en perspective non seulement l’acteur de cette période de l’histoire mais en le plaçant dans le contexte culturel de l’identité vietnamienne, de l’importance de la transmission des valeurs culturelles par le clan familial et d’un sens presque sacrificiel de la fonction "du prince" difficile à comprendre pour de pragmatiques occidentaux et en tous cas illisible pour la pensée simpliste américaine. Ceux qui sont bouleversés par l’agonie de l’Indochine et l’échec…
Publié dans Devant l'histoire
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version