Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Éradiquer notre Histoire...

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
Évaluer cet élément
(8 Votes)
Éradiquer notre Histoire pour asservir nos enfants
 
Deux exemples, choisis au hasard dans l’actualité, viennent illustrer les ravages provoqués par l’entreprise d’autodestruction qui sévit dans notre pays, notamment à travers certaines relectures de notre histoire nationale.
 
Premier exemple, une série télévisée diffusée sur Canal+ intitulée "Versailles".
L’épisode qui ouvre la série commence par une annonce péremptoire qui tient en une ligne : Louis XIV était paranoïaque. D’emblée, avant même la première image, le diagnostic médical est posé. Le lecteur est prévenu : il va découvrir la vie d’un malade mental. On se croirait revenu en Union Soviétique, où l’opposition politique était "médicalisée" dans des hôpitaux psychiatriques. Le méchant roi était donc un cinglé.
Le film commence par un rêve érotique du jeune roi. Le plan qui suit ce beau rêve montre un valet essuyant consciencieusement le bas-ventre de sa Majesté. C’est d’une élégance et d’une délicatesse rares. Quelques secondes plus tard, la caméra retrouve Monsieur, frère du roi, en train de se livrer (sur un autre monsieur) à des pratiques que la décence interdit de décrire ici.
Cette série commence donc par une sentence "médicale" et des scènes d’une vulgarité telle que les personnages sont cassés, avilis, dégradés, dès les premiers instants. Que ces images s’inspirent de faits réels, ce n’est pas impossible, mais cela ne présente qu’un intérêt limité à côté de tout ce que l’on pourrait montrer des personnages. Ce n’est même pas le petit bout de la lorgnette, c’est le petit bout du zizi. C’est minable. Et c’est un de nos plus grands rois et l’une des périodes les plus grandioses de l’histoire de France qui en font les frais.
 
Deuxième exemple, le vade mecum de l’Association des maires de France. À l’instigation du président de cette vénérable association, nos chers élus n’ont rien trouvé de plus efficace pour lutter contre le terrorisme islamiste que d’envisager d’interdire les crèches de Noël dans nos mairies. Par une sorte de dévoiement de la laïcité, témoignant d’une conception intégriste et fanatique de celle-ci, nos maires font table rase d’une tradition chrétienne qui est consubstantielle à l’histoire de France, qu’on le veuille ou non. Non seulement cette décision stupide est tout simplement un acte négationniste, mais c’est aussi un acte qui fait le jeu de nos pires ennemis, particulièrement les terroristes islamistes qui bénéficient comme jamais du déracinement et du décervellement dont sont ainsi frappés les jeunes Français.
 
Le pitoyable "Versailles" et le vade mecum des maires de France ne sont pas des hasards ou des accidents. Tout cela fait partie d’une entreprise planifiée et orchestrée de destruction de notre histoire, de nos racines, pour déstructurer les Français et les rendre plus malléables à n’importe quel bourrage de crâne. Ce matraquage contre l’histoire de France est concocté par des gens que l’on qualifie à tort d’élites, quand ils ne sont que les petits fossoyeurs d’une civilisation. Les idiots utiles qui les servent veulement dans le spectacle, la presse ou les fonctions électives seront les premières victimes de leur propre ânerie.                                                                
 
RIGNAC Paul

Né en 1955
Marié - trois enfants


Essayiste, écrivain


Licence en droit
 
* Au service d’associations humanitaires œuvrant dans le Sud-Est Asiatique.
     Sa fréquentation du terrain humanitaire et de ses acteurs l’a amené à écrire sur l’histoire commune et sur le choc des cultures entre la France et l’Asie.
* Directeur de collection chez Arconce Éditions (Maison d’édition régionaliste)
     Ses recherches le portent à une réflexion sur les identités culturelles, leurs fondements, leurs limites et leurs possibilités d’ouverture dans un monde de plus en plus globalisé.
 
Ouvrages
Indochine, les mensonges de l’anticolonialisme (2007) - La guerre d’Indochine en questions (2009) - Une vie pour l’Indochine (2012) - La désinformation autour de la fin de l’Indochine française (2013) - Le Mystère des Blancs (2013) - Charolles, une promenade en photos (2013) -
 
Coauteur de
Présence française outre-mer
     publié par l’Académie des sciences d’outre-mer (Editions Karthala)
Dictionnaire de la guerre d’Indochine, à paraître prochainement (Robert Laffont, collection Bouquins).
 
Conférences 
Régulièrement sollicité pour des conférences
     (Commission française d’histoire militaire, ... et pour diverses manifestations du souvenir de l’Indochine française)

Plus dans cette catégorie : « Enfin ! Vive la méthode Coué ! »

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version