Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

L’histoire interdite

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
L’histoire interdite
 
Face à l’opposition de deux professeurs d’histoire-géographie, Lorant Deutsch a renoncé à donner un spectacle sur l’histoire de France à Trappes (78). Cet acteur a réussi à faire aimer l’histoire à des millions de personnes en en parlant en termes simples et accessibles. Il est même parvenu à faire aimer les livres. Quel est l’objectif de l’enseignement de l’histoire au primaire, au collège et au lycée ? D’abord apprendre à l’aimer voire à s’en passionner. En s’opposant à l’histoire, au sens de l’amour de l’histoire, en vertu d’une sorte de pureté académique, les personnes chargées de l’enseigner sortent de leur rôle et versent dans l’idéologie : l’idéologie de la table rase. Ce qu’elles ne supportent pas, c’est qu’un homme simple, gentil et cultivé, apprécié des jeunes, viennent marcher sur leurs plate-bandes. Non, l’amour de l’histoire n’est pas une forme de nationalisme. L’idée n’est pas de faire du bourrage de crâne en inculquant des idées fausses ou des slogans du type "nos ancêtres les Gaulois". Que l’histoire aide à "faire aimer la France", et alors ? Quel est le problème ? L’histoire ne devrait donc servir qu’à la faire détester ? Aimer la France n’a rien à voir avec le nationalisme comme devraient le savoir des professeurs d’histoire géographie. L’objectif de l’enseignement de l’histoire devrait être, comme le fait si bien Lorent Deutsch, sans pédantisme ni prétention, d’éveiller la curiosité de la connaissance historique, savoir et comprendre d’où l’on vient pour savoir qui nous sommes, la passion du passé pour améliorer l’intuition de l’avenir. Voilà ce qu’ils ne supportent pas: un message de réflexion, de curiosité, d’intelligence, d’éveil au plaisir de l’histoire qui porterait atteinte à leur petit monopole et à leur culte de la table rase. La pression sur Lorant Deutsch pour le contraindre à renoncer à venir porter l’amour de l’histoire, dans la ville si difficile de Trappe, est profondément détestable.
 
Trappes
Lorànt Deutsch renonce à donner un spectacle sur l’Histoire de France à la Merise
Devant la levée de boucliers de certains enseignants d’histoire-géographie qui dénonçaient sa venue à la Merise de Trappes (Yvelines), Lorànt Deutsch a décidé d’annuler sa venue. Lorànt Deutsch, ici en dédicace, n’est pas le bienvenu à Trappes, selon certains professeurs d’histoire-géographie de la ville, qui se sont insurgés de sa présence dans le cadre d’un événement délocalisé du salon Histoire de lire de Versailles.
Lorànt Deutsch jette l’éponge. L’acteur, qui devait initialement donner une conférence sur l’Histoire de France le 4 novembre devant des collégiens à la salle de spectacle de la Merise, à Trappes, a été contraint d’annuler sa venue. Le motif ? Deux enseignants d’histoire-géographie de la commune, refusent d’être associés à cet événement, organisé dans le cadre du salon Histoire de lire de Versailles, soutenu par le Département.
"Malheureux pour les élèves"
"Nous refusons d’être associés à une démarche qui va à l’encontre du métier que nous exerçons : l’Histoire n’a pas pour but de faire aimer la France, c’est une science qui permet de comprendre le passé par une étude critique et dépassionnée. Notre fonction est d’amener nos élèves vers la connaissance, pas de diffuser auprès d’eux des images d’Épinal qu’habituellement on épargne aux autres élèves de France", écrivent-ils dans une tribune publiée sur le site du collectif Aggiornamento.
"À une main tendue, on m’a proposé un poing fermé, dénonce de son côté le comédien. J’avais organisé un petit spectacle pour lequel j’avais prévu de rentrer avec un maillot de l’Equipe de France et de leur expliquer l’origine du coq, le choix des couleurs de cette tunique… des choses assez simples mais surtout accessibles, proches d’eux. Mon ambition était avant tout de leur donner la passion de l’histoire mais surtout d’essayer de les ancrer dans leur géographie. Leur expliquer ce que c’est que Trappes, la Nationale 10, pourquoi plus loin il y a un village qui s’appelle Maurepas, des choses comme ça". "C’est malheureux pour les élèves", a déploré l’auteur de Métronome, l’histoire de France au rythme du métro parisien (2009), ou encore d’Hexagone (2013). "Ces enseignants se servent de l’Histoire plutôt que de la servir", estime-t-il.
Du côté des organisateurs du salon Histoire de lire, la stupéfaction domine. "C’est une situation irréelle, souligne le président, Etienne de Montety. Lorànt Deutsch est un passeur, un homme qui transmet. Je croyais que l’on vivait dans un pays où règne la liberté d’expression."

maximetandonnet.wordpress.com
TANDONNET Maxime

Né le 7 octobre 1958
Marié – 3 enfants



Haut fonctionnaire


Institut d’études politiques de Bordeaux (1976-1979)
Université de Californie Santa Barbara (1980-1981)
Ecole nationale d’administration (1990-1992)

 

Conseiller pour les affaires intérieures et l’immigration
     au cabinet du Président de la République (2007-2011)
Conseiller technique 
     au cabinet du ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, chargé de l'immigration (2005-2007) 
Inspecteur général de l’administration au ministère de l’Intérieur (2000-2005)
Chargé de mission pour les questions européennes et internationales
     à la délégation aux affaires internationales du ministère de l’Intérieur (1996-2000)
Postes préfectoraux (1992-1995)
     * Directeur de cabinet du préfet d’Indre et Loire (1992-1993)
     * Directeur de cabinet du préfet des Yvelines (1993-1994)
     * Sous-préfet de Saint-Jean-de-Maurienne (1994-1995)
Secrétaire des affaires étrangères (1983-1989)
     * Premier secrétaire à l’ambassade de France au Soudan (1983-1985)
     * Rédacteur à l’administration centrale du ministère des affaires étrangères (1986-1989)

Chargé d’un enseignement sur les questions européennes à l’ENA (2001 à 2004)
Membre du jury du concours de recrutement d’attaché principal 
     de la ville de Paris de 2001 à 2004 (présidence du jury en 2004).

Ouvrages
L’Europe face à l’immigration (2001)
Immigration, la nouvelle vague (2003)
L’Année politique – Union européenne – Editions Tendances et Evènements en 2001, 2002, 2003, 2004
Immigration, sortir du chaos (2006) 
     Prix Lucien Dupont de l’Académie des sciences morales et politiques 2007
Géopolitique des migrations – la crise des frontières – Ellipses (2007)
1940, un autre 11 novembre – Tallandier (2009)
La France Libre (ouvrage collectif) – collection bouquins Robert Laffont 2010

Au coeur du Volcan (2014)

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version