Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Trump vainqueur, mais…

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
Trump vainqueur, mais…
 
Parti de très loin au début de la campagne, c’est un véritable exploit que vient de réaliser Donald Trump, mais ce n’est pas encore gagné ! Au matin de l’élection, on nous a présenté une carte des USA,  dominée par le rouge comme elle ne l’a sans doute jamais été. Pourtant le vainqueur est bien moins le parti républicain que Trump lui-même, porté par le peuple américain lassé de l’establishment, de ses mensonges et de ses politiques désastreuses, tant sur le plan national qu’international. Situation pratiquement inédite, en rupture avec le système, à rapprocher de celle de la Convention de Philadelphie en 1787, en ce sens qu’elle pourrait être de nature à renverser la table.  
 
Contrairement à ce que veulent nous faire croire les médias subventionnés – lesquels, soit dit en passant, sont les premiers perdants (pathétiques, vous avez vu leurs mines !) de cette élection, les difficultés que va rencontrer le nouveau président des Etats-Unis ne viennent pas de promesses irréalisables qu’il aurait pu formuler tout au long de sa campagne. Produire de la richesse au profit de son pays et cesser de faire la guerre au monde entier ne relève pas de l’utopie. Les difficultés viendront précisément de ce qu’il est un homme seul, libre certes, mais encore bien seul contre un système redoutable dont les tenants – financiers, néo-conservateurs, complexe militaro-industriel et autres lobbies divers, ne s’avoueront pas facilement vaincus, même si, au contraire de tous ses prédécesseurs, il ne leur doit pas son élection. Il faut aussi garder à l’esprit qu’il a été élu par à peine plus d’une moitié des électeurs puisque, à l’instar de la plupart de ce qu’on appelle "démocraties", aux Etats-Unis le parti majoritaire reste encore celui de l’abstention. Et que, par ailleurs, les pouvoirs qu’accorde la constitution au président américain, ne sont pas aussi importants que ce que l’on nous laisse entendre…
 
Cela dit, ne boudons pas notre plaisir, peut-être moins pour la victoire de l’un que pour la défaite de l’autre ! On a pu voir dès le premier discours du nouveau président, rassembleur et apaisé, que les ralliements s’engrangeaient. Même Madame Clinton (peut-être en recherche d’immunité ?) lui a proposé ses services ! Après avoir créé la surprise, ce diable d’homme pourrait être capable de transformer l’essai et obtenir l’adhésion de ceux qui ne sont pas allés voter. Alors, il devra être prudent. On n’aime pas beaucoup que le politique prenne trop d’ascendance dans ce pays violent… Quant aux retombées pour notre pays, il nous faudra encore attendre ! A une ou deux exceptions près, aux commentaires de nos prétendants à la magistrature suprême, on a bien compris que ces derniers n’avaient toujours pas compris !
GEVIGNEY de  Hubert

Né le 9 septembre 1951
Marié – 5 enfants


Officier de marine, Contre amiral


Engagé volontaire au sein des équipages de la flotte (1970)
Officier stagiaire à l’école commando (1984-1985)
Ecole supérieure de guerre navale brésilienne (Rio de Janeiro) (1993-1995)
 
Officier en troisième puis en second du patrouilleur La Lorientaise (Polynésie Française) (1979-1981)
Officier en second du dragueur océanique Ouistreham (Océan Indien) (1981-1982)
Commandant du bâtiment école Guépard (1982-1984) 
Officier en second du commando Jaubert (1985-1987)
Commandant en second de l’aviso-escorteur Cdt Bory (guerre Irak-Iran) (1987-1988)
Commandant le commando Jaubert (1988-1990)
Directeur de l’enseignement de l’école des fusiliers marins (1990-1992)
Commandant la base navale française de Dakar (Sénégal) (1992-1993)
Commandant en second de la frégate Latouche-Tréville (Océan Indien) (1995-1997)
Chef du service intérieur du porte-avions Charles-De-Gaulle (1996-1997)
Commandant du bâtiment de transport spécial Bougainville (Océan Pacifique) (1997-1999)
Officier détaché à Rio de Janeiro (transfert du porte-avions Foch à la marine brésilienne) (2000)
Chef d’état-major de la force des fusiliers marins et commandos (2000-2001) 
Attaché naval près l’ambassade de France à Brasilia (2001-2004)
Attaché de défense près l’ambassade de France à Lisbonne (2004-2007)
Contre-amiral (2008)

Ouvrages
Dans les bars des bouts du monde (2010)- Zéraq, la mer sur le vif (2011)- Aux passantes des bouts du monde (2012)- Sorties de table (2012)- Sur le coffre de l'Homme Mort (2013)- Bras de fer à Moruroa (2013)- La diva, le président et autres face-à-face (2014)

Distinctions
Officier de la Légion d’honneur
Croix de la Valeur militaire

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version