Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Immigration : la macronie...

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
Immigration : la macronie n'est pas crédible
 
L’immigration ? En parler le moins possible. Ce mercredi, Le Figaro dévoile l’explosion persistante des demandes de statut de réfugiés. 120.000 personnes ont également demandé l’asile en 2018. Ce chiffre s’ajoute aux 255.000 titres de séjour délivrés l’année dernière. Les clandestins ne sont évidemment pas comptabilisés dans ce bilan approximatif. Alors que la France - ses écoles, ses hôpitaux, ses urgences, ses villes - s’asphyxient lentement sous le flot incessant d’une immigration venue principalement du tiers monde, la classe politique et médiatique reste aboulique devant ce défi civilisationnel. La perspective d’un "grand remplacement" est devenue une idée informulable pour les censeurs, alors même que l’
ONU a elle-même théorisé les "migrations de remplacement". Il n’est pourtant pas besoin d’être "complotiste" pour comprendre qu’à ce rythme fou la France ne sera plus la France dans quelques décennies. L’assimilation ne fonctionne plus depuis longtemps. Dans certains quartiers, la substitution des cultures a eu lieu. Les mosquées et les voiles dans l’espace public sont là pour le montrer aux plus aveugles. 18 % des nouveaux nés portent aujourd’hui un prénom arabo-musulman. 17 % des jeunes de moins de 24 ans étaient, en 2017, d’origine extra-européenne. Un quart de la population française a un lien avec l’immigration récente. 11 % de cette même population est née à l’étranger. Ceux qui assurent que l’immigration n’est ni massive ni problématique se fichent du monde. Et pourtant, ce sont ces faussaires qui se font entendre…
Il se dit qu’Edouard Philippe abordera ce problème, ce mercredi à 15 h lors de son discours de politique générale. Ses clins d’œil à droite pourraient justifier cette posture. Mais la macronie n’est pas crédible, pour au moins deux raisons. D’abord, elle soutient l’Union européenne, construite sur le multiculturalisme et l’accueil des migrants, vus notamment comme les sauveteurs des régimes de retraite d’un peuple vieillissant et peu reproductif. Ensuite, l’aval donné par Emmanuel Macron au Pacte de Marrakech, en décembre, cautionne la banalisation des flux migratoires. Rappelons que la France s’est engagée, au nom des droits de l’homme, à "reconnaître qu’à l’heure de la mondialisation (les migrations) sont facteurs de prospérité, d’innovation, et de développement durable". Elle s’est engagée aussi à "donner aux migrants les moyens de devenir des membres à part entière de nos sociétés" et à "promouvoir l’inclusion et la cohésion sociale". L’article 32 précise : "Nous nous engageons à promouvoir des sociétés inclusives (…) en encourageant l’engagement réciproque des communautés d’accueil et des migrants". Ceci est la définition du multiculturalisme, cheval de Troie de l’islam politique. Certes, ce pacte est présenté comme non contraignant. C’est exact. Mais sa signature prend néanmoins valeur de serment. "Pacta sunt servanda", dit l’adage romain ("Les pactes sont faits pour être respectés"). Non, sur l'immigration, la macronie ne fera rien.

Paru sur blog.lefigaro.fr/rioufol, 12 juin 2019
RIOUFOL Ivan

Né le 12 septembre 1952
Marié – 2 enfants
 

Journaliste


Université de Nantes
Diplôme d"études approfondies (DEA) de droit maritime et aérien
 
Au Figaro:
            Grand chroniqueur et Membre du comité éditorial (depuis 2000)
            Rédacteur en chef - informations générales (1995-2000)
Rédacteur en chef adjoint (1992-1994)
Chef de service (1990-1992)
Responsable de la rubrique Confidentiel (1988-1990)
Grand reporter (1985-1987)
Correspondant du Quotidien de Paris (1976-1984)
                        Du Journal du Dimanche
                        De Forum international
Journaliste à Presse-Océan
 
Ouvrages
La Tyrannie de l'impudeur (2000) - La République des faux gentils (2004) - Chroniques d'une résistance (2005) - La fracture identitaire (2007) - Où va la France ? (2008) - Chronique d’une année de crise (2009) - La démocratie d’apparence (ouvrage collectif) (2009) - Allez-y sans nous (ouvrage collectif) (2009) - De l'urgence d'être réactionnaire (2012) - A la recherche du peuple perdu (2011) -  Touche pas à ma France (2014) - Poings sur les i (2015) - La Guerre civile qui vient (2016) - La nouvelle révolution française (2016) -

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version