Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

En France (916)

Guerre civile (suite)   Dans un précédent article, j’évoquais les actes de guerre civiles qui ont commencé à frapper le centre-ville de Lyon, très précisément la rue Édouard Herriot dans le 2e arrondissement. Ces évènements ont eu une suite immédiate. Les pouvoirs publics locaux ont réagi dans le bon sens en se donnant les moyens de faire respecter l’arrêté municipal qui interdit la circulation des voitures dans cette rue le vendredi et le samedi soir. Les effectifs policiers requis ont été déployés, et ces deux dernières fins de semaines les riverains ont enfin retrouvé le sommeil. Le problème, c’est que l’on est face à l’éternelle métaphore du liquide en ébullition que l’on essaye de réduire en posant simplement un couvercle sur la marmite : les agresseurs, jamais en manque d’imagination, ont déplacé leurs attaques sur les quais voisins. Les forces de l’ordre ne peuvent pas couvrir simultanément toutes les rues de…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
État "super Nanny" : où est notre liberté individuelle ?   Qu’est devenue la liberté individuelle des Français ? Il nous faut des guides pour élever nos enfants, ranger la maison, quitter son mari, gérer sa cheffe, maîtriser son portable et atteindre le bonheur...   L'Etat veut tellement notre bien à tous qu'il finit par nous nuire considérablement, et de plus en plus, en étouffant la responsabilité individuelle des Français. Un Etat "super Nanny" à plein temps qui se veut nourricier et protecteur au nom de notre mère à tous la République.   Une République dont on perd le sens, qu'incarne- t- elle ? S'agit-il de la fierté d'un régime politique démocratique coiffé du bonnet phrygien de notre histoire ? Sachant qu'il convient de ne pas trop le revendiquer, sauf à risquer de devoir faire repentance ! Une terre de libertés de plus en plus réduites (alors que le pays de la liberté…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Convergence des luttes   L’autre jour, à Paris, plusieurs manifestations avaient lieu simultanément. On parlait de convergence des luttes. C’est vite dit quand il s’agissait des Gilets Jaunes et de la lutte pour le climat dont les objectifs sont totalement antinomiques.   S’agissant du réchauffement climatique, on peut discerner deux comportements possibles pour le prendre en compte : Le premier est de tenter d’en limiter l’ampleur en modifiant profondément notre mode de vie, si tant est que ces efforts en particulier pour limiter les émissions de "gaz à effet de serre" aient quelque effet. Le second est de faire confiance à l’espèce humaine et se dire que l’homme va, comme il l’a toujours fait, s’adapter au changement climatique, l’actuel n’étant pas le premier. Les partisans du premier comportement devraient être avertis de ce à quoi on va les soumettre qui est un retour en arrière voire un changement de civilisation. De…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Souvenirs, Jacques Chirac   "A la fracture sociale s’ajoute aujourd’hui une distance croissante entre le peuple et ceux qui ont vocation à le représenter. Elle doit impérativement être réduite" annonçait-il avec au lendemain de son entrée à l’Elysée en 1995.  Pourtant, le choix de privilégier l’adhésion de la France à l’euro, dans la continuité de la présidence Mitterrand, au prix de fortes ponctions fiscales, d’une poussée du chômage et de la précarité, fut fatal à cet engagement et à la tournure de son premier mandat, saccagé par la dissolution ratée de 1997 et cinq années de cohabitation explosive et stérile avec la gauche plurielle de Lionel Jospin. Depuis, la fracture entre la classe dirigeante et le peuple n’a jamais cessé de s’aggraver, rongeant les fondements de la démocratie française et du pacte républicain. En se détournant de son intuition première, Jacques Chirac a sans doute manqué l’occasion de donner une toute…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le roi de cœur   Jeudi 26 septembre, milieu de journée, gare Saint-Lazare, je suis assis dans le grand hall du 2ème étage où j’attends un train… un SDF s’avance vers moi et, le regard perdu dans le lointain, m’annonce dans un murmure : "France-Info vient de le dire… Jacques Chirac est mort… France-Info l’a dit". C’est ainsi que j’apprends brutalement la disparition de notre ancien Président. Que cette mort soit annoncée par un tel messager demeurera pour moi une sorte d’écho à cette proximité naturelle que Jacques Chirac affectionnait pour les plus humbles. Je pense aussitôt à Anne-Dao, rescapée des boat-people cambodgiens, dont il croise le regard mouillé de larmes à l’aéroport où il est venu accueillir un groupe de réfugiés, et qu’il décide en un instant, avec son épouse, d’adopter.   J’entre au cabinet de Jacques Chirac en 1977 alors qu’il vient d’être élu maire de Paris. Il a…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Un débat ouvert sur fond de scepticisme de l’opinion  (la question de l'immigration)   Voilà ce qui s’appelle faire du "teasing". Au fil des jours, Emmanuel Macron multiplie les prises de parole sur la question de l’immigration, qui fera l’objet d’un débat parlementaire, lundi prochain à l’Assemblée, puis mercredi au Sénat. Quel sera d’ailleurs le statut de ce débat ? Il ne sera ni introductif ni conclusif. Il ne sera pas introductif car depuis que le chef de l’État a mis le sujet sur la table, les querelles ont déjà largement commencé. Non sans confusion, improvisation ou approximation puisque sur l’aide médicale d’État, par exemple, la polémique a démarré au quart de tour, sur son périmètre et sur son coût, alors que le ministère de la Santé n’a pas même encore reçu le rapport censé en faire l’évaluation. Il ne sera pas conclusif non plus car personne n’imagine que quelques heures dans un hémicycle, ou plutôt une succession de discours de quelques…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Retrouver la raison   La connaissance des lois naturelles suprêmes dans un domaine d’être procure seule une vaste vision rationnelle de la vérité sur les ordres de faits soumis à ces lois. Or, la loi suprême de l’Homme est ce que la tradition nomme loi naturelle, qui est aussi la loi morale universelle et la première loi politique (HH, Préparer l’avenir, Paris, Economica, 2012, chap. xi et xii, p. 85-116).  "La loi commune est celle qui existe conformément à la nature." (Aristote, Rhétorique) La science de l’Homme n’est pas du tout une science, si elle n’est pas une science morale et une science politique. Elle accède à la scientificité en reconnaissant la loi naturelle.  Extrait de Ce monde qui nous rend fous. Réflexion philosophique sur la santé mentale, Mame, 2019, p.222-223. Paru sur www.henrihude.fr, 6 septembre 2019
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Guerre civile   Imperceptiblement pour la plupart des Français, dans le silence troublant des grands médias, notre société glisse peu à peu vers la guerre civile. Après ce qui s’est passé en plein centre-ville de Lyon dans la nuit du 14 au 15 septembre 2019, on ne pourra pas dire que l’on ne savait pas et que l’on n’a rien vu venir.   Il est communément admis que dans les banlieues dites "difficiles", les quartiers dits "sensibles" deviennent un peu partout sur le territoire national des zones de non-droit où l’ordre établi n’est plus celui de la République mais celui des voyous, des trafiquants et des extrémistes islamistes. Hors de ces zones, les troubles à l’ordre public se manifestaient jusqu’à présent par des attentats, des vols, des cambriolages, des agressions, des crimes commis par des "déséquilibrés". On parlait surtout d’incivilités pour désigner pudiquement l’agressivité grandissante qui gagnait d’autres quartiers réputés…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Retraites : les fourmis se révoltent   Les fourmis ne veulent pas payer pour les cigales. Ce lundi, les premières seront dans les rues de Paris pour protester contre la réforme des retraites : elle prévoit de leur faire les poches pour financer les secondes. Avocats, médecins, pilote, hôtesses, etc., n’entendent pas être essorés au nom de l’instauration d’un "système universel" qui viendrait colmater les déficits des régimes spéciaux et les incapacités de l’Etat à gérer des retraites équilibrées. Dans cette rébellion, menée par le collectif SOS Retraites, les 70.000 avocats sont plus particulièrement mobilisés. Alors que leur régime autonome – qui n’est pas un régime spécial – ne coûte pas un sous au contribuable, le pouvoir envisage de faire main basse sur ses deux milliards d’euros de réserves, gérées par la caisse nationale des barreaux. Dans cette perspective, les cotisations des avocats passeraient aussi de 14 à 28%, pour…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version