Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

En France (776)

Sentinelle   J’entendais le 10 août au soir le Colonel Goya proposer que l’on arrêtât l’opération Sentinelle : cette opération coûte cher, l’argent pourrait être mieux dépensé, elle n’a pas de résultats évidents, nos soldats s’y épuisent, et ils sont en fait des cibles pour nos adversaires. Dussé-je passer pour un vieil imbécile et un cynique auprès de leurs épouses et de mes jeunes camarades, je dis : "et alors ?". Ne vaut-il pas mieux que nos adversaires s’en prennent à nos policiers, gendarmes, militaires, capables de riposte, plutôt qu’aux civils attablés dans des bistrots ? Oui, il est scandaleux qu’en opération Sentinelle nos soldats soient mal logés, mal nourris, mal payés, qu’ils ne puissent pas prendre les permissions aux quelles ils ont droit. Mais un soldat est toujours une cible. Je l’ai été au Cameroun, en Algérie, au Liban. Puis-je rappeler Edmond Rostand : Il fait dire à Cyrano de Bergerac - "Moi, je n’abdique pas l’honneur…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
La terre a tremblé                                           Les Français ont eu à entendre le lundi 3 Juillet le discours présidentiel devant le Congrès des 2 Chambres parlementaires. Certains l'ont trouvé trop long, sans réaliser tout à fait qu'il était, en cette circonstance, nécessaire de "préciser" les orientations souhaitées ou fantasmées des 5 années à venir… En fait, ce discours, très construit, très travaillé, sans doute réfléchi et préparé de longue date (peut-être depuis le lycée ?) s'avère être une soutenance de thèse au sens le plus académique possible ; les briscards émérites en sciences politiques et économiques, ne s'y sont pas trompés : la construction progressive, au terme d'une introduction d'exposition, les développements classifiés, émaillés de citations bienvenues, de référents intellectuels largués aux bons endroits, l'explication généraliste, le résumé terminant chaque proposition, afin de réveiller l'auditoire, la progression académique, de la politique interne à l'européenne puis l'internationale, tout cela dans une langue très littéraire,…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Démographie au second trimestre 2017 : la baisse continue   L’INSEE vient de fournir le chiffre des naissances en France métropolitaine pour le mois de juin ; nous disposons donc des résultats pour le second semestre 2017. Le premier trimestre 2017 avait été marqué par une diminution assez sensible : 15 400, soit 8,1 %, par rapport au premier trimestre 2012 ; et 4 100, soit 2,3 %, par rapport au premier trimestre 2016 (1). La natalité poursuit sa baisse au second trimestre : 14 250 naissances "perdues" par rapport à 2012, soit 7,4 % ; et 3 300 de moins qu’en 2016, soit 1,8 %. Il faut hélas ajouter à cela deux lacunes très inquiétantes relatives au "capital humain" : d’une part le traitement inadéquat de l’immigration, qui débouche trop sur l’assistance et la délinquance, et pas assez sur l’intégration, l’augmentation de la force de travail et de la capacité de production ; d’autre part la dégradation du niveau de la…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Chef des Armées   Pendant la crise consécutive à l’intervention du général de Villiers devant la commission de la Défense Nationale, le président de la République a déclaré devant un aréopage de militaires "Je suis votre chef " signifiant par là que les militaires n’avaient qu’à obéir sans discuter. "Votre chef ", voire : il est de fait que l’article 15 de la Constitution est rédigé ainsi : "Le président de la République est le chef des armées. Il préside les conseils et les comités supérieurs de la défense nationale". Encore faut il savoir ce que signifie "chef des armées". Si on se réfère au code de la Défense qui regroupe tous les textes législatifs et réglementaires concernant la Défense, on trouve à l’article L1121-1 traitant des attributions du "président de la République, chef des Armées" : "Le conseil de défense et de sécurité nationale, de même que ses formations restreintes ou spécialisées, notamment le…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Comment améliorer l'efficacité de la lutte antiterroriste   Réalité de la menace Alors que beaucoup d'observateurs s'interrogent sur ce que va être la politique antiterroriste du nouveau président de la République - lequel, comme son entourage, ne dispose d'aucune expérience en la matière -, quelques remarques s'imposent.   *  Le terrorisme islamique est une menace de long terme. Il est actif depuis le début des années 1990 et rien ne permet de prédire qu'il disparaîtra au cours de la prochaine décennie. Il s'agit donc d'une menace présente pour longtemps encore. Il est essentiel d'intégrer cette temporalité. Pour mémoire, les Britanniques luttent contre l'IRA depuis 1916 et n'en sont venus à bout que récemment ; les Israéliens sont confrontés au terrorisme palestinien depuis 1948 ; l'insurrection marxiste des FARC en Colombie dure depuis un demi-siècle; etc. Rappelons qu'Al-Qaïda a déclaré la guerre aux États-Unis en 1996, il y a 20 ans,…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
"La destruction de l'EI ne changerait rien à la situation française"   Mossoul a été reprise cette semaine aux forces de l'État islamique. À cette occasion, Renaud Girard fait le point pour FigaroVox sur la situation des conflits en Irak, en Syrie et dans l'ensemble du Moyen-Orient et rappelle la nécessité d'un retour durable au réalisme diplomatique.   FIGAROVOX.- Les forces irakiennes ont repris Mossoul aux djihadistes de l'État islamique, qui contrôlait la ville depuis trois ans et en avait fait sa capitale. En Syrie, les Kurdes sont tout proches de reprendre la ville de Raqqa. Certaines sources affirment que le chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, est mort. Est-ce la fin de l'État islamique ? Non. Faisons un peu de chronologie. L'EI a conquis Mossoul et proclamé le Califat en 2014, mais l'EI avait été créé dès 2006. D'ailleurs, sa vraie origine remonte à la création d'Al-Qaeda en Mésopotamie…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Servir les armées de la France - Lettre au Ministre   Madame la Ministre, Les armées sont dans un état critique. Le seul ministère dont les administrés ne peuvent refuser une mission, dusse-t-elle entraîner leur mort, vous ont vu arriver avec soulagement après cinq années de difficulté croissante. Vous êtes ministre aux armées, appellation inusitée depuis quatre décennies. Opportunément, cette nouvelle appellation indique clairement votre mission : produire des armées équipées et entraînées, porteuses des capacités opérationnelles leur permettant de tenir toute leur place dans la politique de défense de la France définie par le Président de la République, chef des armées. Les autres directions, délégations et secrétariats sont ainsi intelligemment replacées, au service des armées qui sont la raison d’être de ce ministère. Les militaires  attendent beaucoup de vous car votre tâche sera immense. En effet, depuis un quart de siècle, malgré l’évidence de la montée constante des risques et menaces,…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Le Congrès de Versailles   Le Congrès de Versailles, réunissant l'Assemblée nationale et le Sénat, n'est pas une institution nouvelle. Il a été créé par la Constitution de 1875, établissant la IIIe République. Sous la IIIe et la IVe république, il servait, en principe tous les sept ans, à élire le président de la République. Sous la Ve république, son rôle a été profondément transformé. Le chef de l'État était élu par un collège élargi de grands électeurs, puis à partir de 1962, au suffrage universel. Le Congrès servait désormais à voter les modifications constitutionnelles, chaque fois que le Gouvernement renonçait à soumettre ces dernières au référendum. Depuis la révision constitutionnelle de 2008, commencée par le président Sarkozy, le chef de l'État est autorisé à s'exprimer devant le Congrès. Cette réforme, d'apparence anodine, aboutissait à rompre avec une tradition républicaine fondamentale. Depuis 1873 et la présidence d'Adolphe Thiers, au titre…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0
Immigration, islam : les deux sujets oubliés   La Haute-Macronie lit-elle les sondages qui l’ennuient ? Sur l’immigration et l’islam, les chiffres alarmants se suivent et se ressemblent. Cette fois, c’est une enquête parue dans Le Monde de mardi qui fait apparaître que 65 % des Français estiment qu’"il y a trop d’étrangers en France". 60 % des sondés déclarent que, "aujourd’hui, on ne se sent plus chez soi comme avant". 61 % des personnes interrogées jugent que "d’une manière générale, les immigrés ne font pas d’efforts pour s’intégrer en France". Concernant l’islam, 74 % des Français partagent le sentiment que cette civilisation "cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres". 85 % jugent l’intégrisme islamiste comme "un problème de plus en plus préoccupant". Enfin ils sont 46 % à penser que, "même s’il ne s’agit pas là de son message principal, l’islam porte malgré tout en lui des…
Publié dans En France
Écrit par
En savoir plus... 0

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version