Magistro Beta

Switch to desktop Register Login

Un Poéte… au Panthéon

  • Écrit par 
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police
  • Imprimer
  • E-mail
Évaluer cet élément
(16 Votes)
Un Poéte…  au Panthéon
 
Le Président de la République, Chef des Armées, garant de l’unité et de la cohésion nationale, n’a pas jugé opportun de répondre à la lettre que lui adressait, en décembre 2014, une cinquantaine d’associations du monde combattant, mandatées par des centaines de milliers de citoyens français. Cette lettre suggérait que soit substituée à la personnalité de Jean Zay celle de tel ou tel jeune Résistant au parcours de vie absolument exemplaire, qui avait délibérément sacrifié sa jeunesse à son idéal patriotique d’une France libérée.
La seule réponse a été un décret du 7 janvier 2015 qui décide le transfert des cendres de Jean Zay au Panthéon le 27 mai prochain, dans le cadre des cérémonies officielles commémorant la Victoire de 1945.
Lâchement assassiné par la Milice de Vichy en 1944, Jean Zay a certes été un grand ministre de la Troisième République et il peut être crédité d’un sincère esprit de Résistance à l’occupant nazi. Mais il est aussi celui qui a publiquement qualifié le drapeau français de "torche-cul".
Ce n’était certes qu’un poème de jeunesse. Mais l’amour de la France n’a-t-il pas suscité de jeunes héros dont le sacrifice délibéré au service de la liberté du Pays n’est entaché d’aucun faux pas ?
Comment ne pas éprouver une absolue réprobation de la très prochaine "panthéonisation" de Jean Zay, et regretter amèrement que ne lui ait pas été préféré un jeune Résistant, choisi parmi une cohorte d’incontestables héros dont l’engagement peut être intégralement proposé à notre jeunesse en quête d’idéal.
LA PRESLE de Bertrand

Né le 5 septembre 1937
Marié – 4 enfants
 
Officier, général d’armée
 

Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr
Brevet technique d’études militaires supérieures
Maîtrise de sciences économiques
Diplôme de l’Institut d’études politiques (Paris. Section Economique et Financière)
 
Général de brigade (1985)
Général de division, commandant la 3ème division blindée (Fribourg) (1989)
Général de corps d’armée, Major Général de l’armée de terre (1990-1993)
Commandant la Force d’action rapide (FAR)
Commandant la Force de protection des Nations-unies en ex-Yougoslavie (1994-1995)
Général d’armée (1995)
Inspecteur général des armées (Terre)
Conseiller du gouvernement pour la Défense
Gouverneur des Invalides (1997-2002)
Vice-président de l’Union des Blessés de la Face et de la Tête (Les Gueules Cassées)
 
Distinctions
Grand’ Officier de la Légion d’honneur
Commandeur de l’Ordre national du Mérite
Knight Commander of the British Empire (GB)
Grand officier de l’Etoile polaire (Suède)
Croix du Service méritoire(Canada)
Officier du Cèdre du Liban

Adossée à des fondamentaux politiques avérés. Magistro, une tribune critique de bon sens, raisonnée et libre, d'information civique et politique.

Top Desktop version