Quel est le salaire du directeur général du Fonds Monétaire International ?

Depuis sa mise en place, le Fonds Monétaire International s’efforce de favoriser la coopération monétaire mondiale. Il assure aussi la stabilité financière, en plus de faciliter le commerce international et de promouvoir un taux d’emploi élevé. Le FMI veille également à la croissance économique durable et il tente de réduire la pauvreté dans le monde.

En outre, l’objectif principal du FMI est d’assurer la stabilité du système monétaire international. Concrètement, il s’agit du système de taux de change et de paiements internationaux qui permet aux pays et à leurs citoyens d’effectuer des transactions entre eux. Pour mener à bien ses missions, le FMI suit l’évolution de l’économie mondiale et des économies des pays membres en plus de les aider.

Aujourd’hui, c’est Kristalina Georgieva qui dirige le FMI et compte tenu du fait qu’il s’agisse d’un poste très important, il est normal qu’on soit curieux quant à sa rémunération. Aussi, si vous souhaitez en savoir plus sur le FMI et son directeur actuel, faisons le point ensemble.

Qui est le directeur général actuel du FMI ?

Depuis le 1er Octobre 2019, c’est Kristalina Georgieva qui est à la tête du Fonds monétaire international. En outre, avant de rejoindre le FMI, elle a été la directrice générale de la Banque mondiale de janvier 2017 à septembre 2019. Femme exceptionnelle, elle a également la présidente par intérim du Groupe de la Banque Mondiale durant trois mois, alors qu’elle était déjà à la tête de la Banque Mondiale.

Elle succède à Christine Lagarde, qui a quitté ses fonctions pour prendre la présidence de la Banque Centrale Européenne. Elle a vu le jour en 1953 à Sofia, en Bulgarie. Madame Georgieva a déclaré croire fermement à son mandat, qui est de contribuer à assurer la stabilité du système économique et financier mondial par la coopération internationale.

Aujourd’hui, on sait que les salaires des administrateurs du FMI peuvent varier entre 252 311 et 283 225 dollars. Cette estimation est basée sur deux rapports de salaire de directeur exécutif du FMI fourni par les employés ou estimés sur la base de méthodes statistiques.

Quelles sont les attributions du Directeur Général du FMI ?

Si on se fie aux statuts du FMI, le directeur général est le chef du personnel opérationnel du FMI. Il dirige également les affaires courantes du FMI, sous la direction du Conseil d’administration.

Par ailleurs, le directeur général du FMI est aussi responsable de l’organisation, de la nomination et du licenciement du personnel. Cependant, le Conseil d’administration doit toujours être consulté. Par ailleurs, le directeur général est assisté d’un premier directeur général adjoint et de trois directeurs généraux adjoints, qu’il nomme lui-même.

Aujourd’hui, c’est Kristalina Georgieva qui est à la tête du FMI et son Premier Directeur général adjoint est Geoffrey W.S. Okamoto. La Directrice générale adjointe se nomme Antoinette Sayeh, le Directeur général adjoint est Mitsuhiro Furusawa et le dernier Directeur général adjoint se nomme Tao Zhang.

Quelles sont les responsabilités du FMI ?

Le FMI surveille l’évolution de la situation économique et financière et fournit des conseils de politique générale, notamment pour prévenir les crises. De même, le FMI accorde des prêts aux pays ayant des difficultés de balance des paiements, afin de leur fournir un financement temporaire et de soutenir les politiques visant à corriger les problèmes sous-jacents. Notez aussi que les prêts aux pays à faible revenu visent également à réduire la pauvreté.

IMF Managing Director Kristalina Georgieva speaks at the IMF/World Bank Annual Fall Meetings Plenary Session in Washington, DC, on October 18, 2019. (Photo by Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP)

En outre, le FMI fournit aux pays une assistance technique et une formation dans ses domaines de compétence. Les travaux du FMI en matière de recherche économique et de statistiques soutiennent essentiellement ces trois activités. Au cours de ces dernières années, le FMI a appliqué ses activités de surveillance et d’assistance technique à l’élaboration de normes et de codes de bonnes pratiques dans ses domaines de compétence, ainsi qu’au renforcement des secteurs financiers. Cela a été fait pour renforcer le système financier international et pour améliorer son efficacité en matière de prévention et de résolution des crises.

Enfin, retenez que le FMI joue également un rôle important dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme.

Fonds Monétaire International et Banque Mondiale : quelles différences ?

On a tendance à confondre le FMI et la Banque Mondiale et pourtant ce sont deux institutions différentes. En effet, la principale différence entre le Fonds monétaire international et la Banque mondiale réside dans leurs objectifs et fonctions respectifs. Tandis que le FMI veille à la stabilité du système monétaire mondial, l’objectif de la Banque mondiale est de réduire la pauvreté en offrant une assistance aux pays à revenu moyen et faible.

En outre, pour remplir sa mission, le FMI surveille l’activité économique, offre à ses membres des outils d’élaboration de politiques et des analyses, et accorde également des prêts aux pays membres. En revanche, la Banque mondiale atteint ses objectifs grâce à un soutien technique et financier qui permet aux pays de mettre en œuvre des projets spécifiques, tels que la construction de centres de santé ou la mise à disposition d’eau potable.

Quels sont les faits à retenir concernant le Fonds Monétaire International ?

Le FMI favorise la stabilité financière internationale et la coopération monétaire. Il facilite également le commerce international, favorise l’emploi et la croissance économique durable, et contribue à réduire la pauvreté dans le monde et il est gouverné par ses 190 pays membres, auxquels il rend des comptes. En outre, voici quelques faits importants à retenir concernant le FMI :

  • Pays membres : 190
  • Siège social : Washington, D.C.
  • Conseil d’administration : 24 directeurs représentant chacun un pays ou un groupe de pays.
  • Personnel actif : Environ 2 700 personnes de 150 pays
  • Les principaux emprunteurs : Argentine, Égypte, Ukraine, Pakistan
  • Les plus gros prêts de précaution : Mexique, Chili, Colombie
  • Dépenses de développement des capacités : 303 millions de dollars américains pour l’exercice 2020, soit près d’un tiers du budget total du FMI.

En outre, l’Andora est le dernier pays qui a rejoint la grande famille du FMI et puis, même en temps de pandémie, le FMI tient à continuer ses actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *